20 astuces pour bien parler en public !

orateur parler public peur astuce truc comment parler intéresser auditoireEn fait, je suis timide

Ceux qui me connaissent vous diront le contraire, forcément.
Car je suis un timide « refoulé »? j’ai su travailler cet aspect de ma personnalité et le combattre. Plutôt que de subir une situation, les autres, j’ai décidé de provoquer les actions… Je me souviens la première foi que j’ai du prendre la parole devant une assistance de 200 personnes, cela était une des épreuves d’un examen. Savoir parler en public et surtout captiver son audience. Comment allai-je m’en sortir moi d’un naturel réservé ?

J’ai réussi à dompter ma peur et j’ai réussi un véritable « show » comme me l’ont signalé plusieurs de mes spectateurs du jour. J’avais pris le parti de rire de ma situation et en faisant rire mon auditoire, j’avais réussi à me détendre et à leur parler comme si je les connaissais tous individuellement. Mais il aurait encore été plus simple si j’avais eu connaissance des 20 astuces qu’a donné en Aoüt dernier Zeke Camuiso.

Tout d’abord, si vous voulez captiver les personnes qui sont là pour vous écouter, il faut leur raconter une histoire captivante sans tout leur dévoiler. Eviter, en effet, de tout leur dévoiler dès vos premiers mots … sachez les faire patienter pour découvrir ce qu’ils attendent !

Soyez vous même ! Ne vous faites pas passer pour le meilleur orateur du monde, si vous tremblez à l’idée de monter sur une scène. Vous n’êtes pas à l’aise ? Pensez-vous que beaucoup de personnes de votre auditoire le serait à votre place ?

L’humour peut vous aider à vous sentir mieux et à faire passer votre message, comme j’ai pu le faire lors de mon intervention. Même si vos spectateurs attendent votre prestation, ils ont peur de s’y ennuyer et l’humour peut permettre de rythmer l’ensemble.

Si vous commettez une erreur, si vous vous trompez, n’en ayez pas honte ! au contraire, profitez-en pour rebondir !

Faîtes des démonstrations ! Ne restez pas dans la théorie mais mettez les choses en pratique. Ainsi, lors du Web Deux Connect alors que Christian Godefroy parlait de « story-telling », il a demandé aux participants se trouvant dans la salle d’écrire en quelques mots une histoire qui leur était propre.

Votre présentation doit être planifié: dites ce que vous allez dire, dites le, et à la fin, récapituler ce que vous avez dit !

Si vous voulez améliorer votre prestation, le mieux est de la proposer dès que vous le pouvez et d’écouter les éventuelles remarques qui vous sont faites afin de progresser dans vos présentations.

Evitez de surcharger vos présentations en images avec trop de phrases. Les diapositives (présentation Powerpoint … ) doivent être un support de vos communications et non pas un vecteur de votre discours.

Regarder chaque semaine des videos issues des évènements Ted … les plus grands orateurs du monde y participent et vous pourrez en retenir certains éléments de leur présentation, qui font d’eux des sommités.

Faites participer votre public ! Comme pour la démonstration, il est facile de ne pas laisser s’endormir un public. Posez leur des questions, faites un sondage où il faut lever la main pour répondre, se lever…

Voici donc les 10 premières astuces qui peuvent vous aider à devenir un bon orateur agréable à écouter quelque soit le contenu que vous souhaitez transmettre. Dans quelques jours, je vous donnerai 10 autres éléments vous permettant d’améliorer encore plus votre prestation. 😉

12 thoughts on “20 astuces pour bien parler en public !

  1. Salut Olivier

    Quand je dois m’exprimer en public, j’adopte la même stratégie que toi. L’humour. Cela permet de détendre un peu l’auditoire, et de cette manière, je me sent plus rassuré.

    RépondreRépondre
  2. Lors de mes examens je faisait toujours en sorte d’être préparé au maximum tout en évitant de réciter.
    C’est important aussi de commencer avec le sourire, cela détends l’atmosphère, car paraître mal à l’aise rends souvent l’auditoire mal à l’aise aussi.

    RépondreRépondre
  3. Salut Olivier,

    Je comprend très bien ce que tu as vécu car moi-même étais timide pendant de nombreuses années.

    Pour m’en sortir j’ai vraiment dû sortir de ma zone de confort…

    Je tiens à te féliciter parce que toi aussi tu as dû sortir de cette zone lorsque tu as parlés devant 200 personnes

    Amicalement,

    Mikaël

    RépondreRépondre
  4. Merci pour ces excellents conseils !

    J’ai souri en lisant « Soyez vous même » – parce que c’est assez amusant de voir à quel point les gens perdent leur naturel quand ils parlent en public.

    Comme le dit Georges Jessel (chanteur, auteur, et producteur américain) :

    « The human brain starts working the moment you are born and never stops until you stand up to speak in public. »

    Traduction :
    « Le cerveau humain commence à fonctionner au moment où nous naissons et ne s’arrêtent jamais…jusqu’au jour où nous prenons la parole en public ».

    J’aime beaucoup !

    RépondreRépondre
  5. Moi je n’ai jamais osé prendre la parole devant une vingtaine de personnes. La 1ere fois que j’ai été obligé de parler en public c’etait devant une assemblée de pres de 700 personnes et je vous assure que ce qui ma sauvé ce jour la, c’est le fait que « CE QUE VOUS ETES PARLE PLUS HAUT QUE CE QUE VOUS DITES ».

    En effet j’étais la fedette et je m’en suis tiré comme il le fallait.
    MERCI POUR TOUT

    RépondreRépondre
  6. très bon article!!
    Les timides ont de l’avenir!

    Ne pas omettre non plus son organe vocale, rien de tel pour un timide que de travailler son instrument, c’est à dire sa voix, son corps.
    Plus le timide travaillera en amont, et aiguisera « son arc », plus il prendra confiance ne lui.
    Et plus le système vertueux se mettra en marche.
    Le timide par définition fini par ne presque plus prendre la parole, ce qui crée un déséquilibre par la suite entre ce qu’il pense donner et ce qui est reçu;
    Le timide aura l’impression de hurler alors qu’il donnera à peine de volume.

    Il s’agit de rééquilibrer ce qu’il croit donner et ce qu’il donne réellement, pour cela des solutions, rien de mieux que le travail. Travailler tous les jours, peu mais régulièrement, d’abord la respiration, la base indispensable.
    Ensuite le rythme, la hauteur de la voix, l’usage des silences, la maitrise du corps dans l’espace.
    Le timide aura du mal à faire l’économie d’un travail physique et mécanique, au delà de l’affirmation de soi qui va de pair, si il souhaite progresser.
    La marge de progrès est infinie, toujours possible et porteuse, elle, de miracle..!

    RépondreRépondre
  7. Bonjour Olivier,

    Moi aussi je suis timide mais si la timidité est vraiment un grand handicap pour vous, il est recommandé de vous adresser à un psy. ça aide beaucoup. Sinon, vous pouvez toujours faire la liste de vos points forts. Capitalisez dessus quand vous vous sentez en difficulté, soyez positif. Ne dites jamais de phrases de doutes mais des phrases sur vos capacités : « Je peux faire ceci » au lieu de « Je ne serai jamais capable de cela »… Je suis sure que vous irez beaucoup mieux 🙂

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.