« 60 jours pour monter sa boite »

Non, « 60 jours pour monter sa boîte » n’est pas le nom d’une nouvelle formation web !

C’est le nom d’un programme télé que j’ai découvert vers 1h du matin dans la nuit de Lundi à Mardi.

Intitulé également « Business Angels« , cette émission parle, vous l’aurez compris, d’entrepreneuriat ... et ressemble à une télé-réalité des entrepreneurs. Bizarrement, ce programme était annoncé pour 2012 et est donc passé en catimini sur France 4 ( à cette heure là, sur la TNT, si on était 1 000 à regarder, c’est un record ! sur Twitter, 10 personnes ont réagi à l’émission ! ).

La création d’une entreprise s’apparente souvent à un véritable parcours du combattant :Jeunes diplômés, jeunes salariés, chômeurs, comment monter un projet ? Comment trouver les soutiens indispensables ? En un mot, comment se lancer en mettant de son côté toutes les chances pour réussir ? France 4 propose d’apporter des réponses à toutes ces questions et d’éclairer les futurs entrepreneurs pour qu’ils réussissent l’une des aventures les plus importantes dans leur vie.

Ainsi, huit entrepreneurs, sélectionnés parmi 300 dossiers, vont être accompagnés, pas à pas, étape par étape, par deux coaches expérimentés : Sandra Le Grand, p-dg de Kalidea (ex-Canalce), à qui l’on doit Tribalista notamment,  et Aziz Senni, p-dg d’ATA Île-de-France et fondateur de Business Angels des Cités (BAC).  « Cette émission est l’occasion de valoriser l’esprit d’entreprendre. Il y a potentiellement 11 millions de Français qui rêvent de se lancer. Paradoxalement, les médias grand public s’intéressent peu au sujet. Le tissu économique français est constitué à environ 97 % par des petites entreprises : l’entrepreneuriat, c’est la vraie vie ! Alors, “allez-y, vous aussi vous pouvez le faire”, c’est le message que j’ai envie de faire passer via cette émission. D’une part aux porteurs de projet pour qu’ils franchissent le pas, et d’autre part aux chefs d’entreprise pour qu’ils fassent bénéficier de leur expérience les jeunes pousses. Car l’accompagnement, c’est la garantie de réussite des pépites de demain. » indique Sandra Le Grand.

Au cours des émissions seront ainsi détaillées les étapes à suivre pour réussir son projet … et c’est là qu’il y a de bons conseils à prendre, et c’est pour cela que je vous conseille ce programme.

Bien entendu, l’émission a son compte twitter dédié et on peut réagir pendant la diffusion de l’émission avec le hashtag #60 jours … ou sur le compte Facebook.

Pour le moment, je n’ai pas confirmation de la programmation officielle mais çà devrait être dans la semaine du 14 au 20 janvier 2012, surveillez vos programme ou rendez-vous sur le site de la chaine.

10 thoughts on “« 60 jours pour monter sa boite »

  1. Dommage qu’il y ait si peu d’émissions de ce genre (et quand elles passent, c’est sur la TNT à une heure où personne ne regarde).

    Les français ont une éducation économique franchement nulle, et c’est pas les émissions minables comme Capital qui vont les aider (pourtant elle était bien cette émissions dans ses premières années).

    Peut-être que si nous avions une culture d’entrepreneurs un peu plus évoluée, le pays irait mieux, au lieu de ça, nos jeunes ne rêvent que d’une chose : devenir fonctionnaires et être payés à rien f***, tout en crachant sur ces sales riches qui ont réussi à la sueur de leur front…

    RépondreRépondre
  2. Tiens, un programme intéressant à la TV ? C’est la révolution là, ça change. Je parie pourtant que l’audience n’atteindra pas celle de Secret Story et compagnie lol.
    En tout cas merci pour le partage. Je vais rester à l’affût.

    RépondreRépondre
  3. @Jonathan Delhoux: je ne pense ps que l’ambition de France 4 soit de faire une audience incroyable , la chaine souhaite rendre service … et je pense qu’elle y arrive bien avec ce programme !

    RépondreRépondre
  4. Salut,

    Tu as soulevé un vrai problème dans ton article : « Paradoxalement, les médias grand public s’intéressent peu au sujet ».

    Dommage que si peu de personnes le remarquent vraiment. Quand on réfléchit bien, on trouve la raison à cela.

    Franchement, ce genre de programme devrait être plus fréquent, car on y apprend réellement quelque chose.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.