L’Agencement d’une Boutique Physique

J’ai l’habitude de parler d’internet sur ce site et donc du « virtuel » mais parfois il faut bien heureusement passer par une identité physique.

Et j’ai bien souvent été surpris !
En effet, quand le magasin que je visitais avait une présence sur le net via un site notamment, j’ai pu déceler un décalage entre l’identité « informatique » et l’identité « réelle ». Si le prospect ne connait pas les deux, cela ne prête pas à conséquence mais comme les acheteurs potentiels se renseignent de plus en plus sur le web, cela peut donner un mauvais ressenti. Imaginez le meilleur site du monde, avec tout ce qu’il faut là où il faut pour attirer l’internaute … et un magasin qui fait entrepôt, sans lumière, qui donne l’impression que l’entreprise vient de se créer. Vous comprenez le malaise ?

En effet, l’agencement d’un magasin reflète l’image d’une Marque à travers l’aménagement de l’espace d’exposition. La vitrine, notamment, est le premier outil de communication visuelle avec votre clientèle : elle doit donc donner envie aux passants de pousser la porte de votre magasin. C’est pourquoi l’agencement et l’aménagement d’une boutique doit être pensé et réfléchi avant de réellement faire partie de votre stratégie commerciale.
Ainsi, si vous souhaitez que votre boutique vous aide à vendre, il y a 4 principes essentiels à respecter que nous allons voir ci-après.

Tout d’abord, comme je l’ai indiqué précédemment, il faut prendre soin de la vitrine. C’est elle qui va inciter ( ou pas ) les personnes qui passent devant votre boutique à y pénétrer. Aussi, il faut que celle-ci soit le plus agréable possible à regarder. Et il faut alors tout prendre en considération. La vitrine ne se voit pas que lorsqu’on y fait face, mais aussi quand on est sur le trottoir d’en face, ou quand on passe devant en voiture, en transport en commun ou en vélo. C’est pourquoi, il faut mettre en vitrine un décor qui se voit de loin avec des produits qui doivent être mis en valeur par l’éclairage. En outre, il ne faut pas surcharger la vitrine en voulant tout montrer: le but est que le client potentiel ait envie d’entrer dans le magasin !
agencement marque boutique magasin vitrineDeuxième élément à considérer: les couleurs que vous allez mettre dans votre lieu de vente.
Il faut que l’endroit soit harmonieux et il vaut mieux donc éviter de multiplier les couleurs et s’en tenir à 3 couleurs maximum qui se compléteront. Il est ainsi habituel de choisir ( et vous pourrez le vérifier lors de votre prochaine sortie de magasinage ) une couleur pour le fond de la vitrine, une autre pour les articles et une dernière pour tout ce qui concerne la décoration. Et donc quand on passe la porte du magasin, il faut que ce que l’on voit en entrant soit en adéquation avec ce qui nous a donné envie d’en savoir plus sur les produits vus en vitrine.
Troisième élément souvent négligé! l’éclairage. Non, il ne suffit pas de quelques appliques ou néons pour que l’on ne soit pas dans le noir ! L’éclairage doit mettre en valeur ce que l’on veut vendre et pas uniquement éclairé la pièce. Habituellement, la lumière se projette du haut vers le bas mais rien ne vous empêche de diriger les lampes vers un produit en particulier pour le mettre …. en « lumière » !
Dernier élément à ne pas négliger: rendre la déambulation facile dans le magasin et les objets rapidement à disposition. Si vous mettez un pull à 2m50 du sol, cela va peut être attirer le regard mais le volume de vente sera faible par rapport au même pull disposé à hauteur d’homme. avez-vous remarqué que les vêtements enfants sont souvent disposés à hauteur d’enfants. Ce sont ces derniers qui vont être attirés par le produit et qui vont demander à leur parents de l’acheter.

J’aurai pu également vous parler du prix, qui est souvent décisionnaire dans l’acte d’achat … mais je vous garde cela pour un potentiel futur article ! 😉

Laisser un commentaire