publié le 21 mars 2012 par
       en catégorie Conseils, Entreprendre, Site

mentionPetit service que m’a découvert ce jour Bruno Soulez.

Ce dernier est un des employés de , à qui l’on doit SoShake dont je vous ai parlé.
Et c’est justement en effectuant une veille sur son service que Bruno m’a alerté: mon article a été intégralement copié sur un autre blog ( je ne ferai pas de lien vers celui-ci, j’ai juste fait une copie d’écran avant de commenter ! ;-) ).
S’il y a bien une chose que je ne comprends pas sur internet, c’est le fait de copier intégralement un article réalisé par un autre. Si je peux très bien comprendre l’intérêt à faire cela, j’y vois aussi une totale « folie » puisque le « copieur » perd toute crédibilité quand son méfait est découvert.

Mais revenons en à l’outil qui a permis cette « découverte ».
Mention est un outil de veille qui permet de savoir ce qui se dit de votre nom, votre marque, votre entreprise, vos concurrents et d’être informé en temps réel de toutes les mentions sur les mots-clés que vous suivez.
Les réseaux sociaux, les sites d’actualités, les forums, les blogs, toutes les pages web sont ainsi scrutées. Vous êtes alertés en temps réel par e-mail ou par notification push de vos nouvelles mentions et pouvez donc réagir rapidement. Contrairement à beaucoup de services qui ne vous avertissent au mieux qu’une fois par jour.

Pour le moment, le site est gratuit pour 200 mentions par mois, coûte 5.90 dollars par mois pour 500 mentions, 9.90 dollars pour 1000 …
Pc, Mac, Linux et même iPhone, vous serez constamment en « alerte » gratuitement. A installer soit par ici, soit par là.



Deja 11 reactions.

  1. Avez vous été « mention »né sur le web ? http://t.co/SI4oVwun

    RépondreRépondre
  2. Salut Olivier ! Sinon, il existe aussi la solution pratique et sympathique de Google Alerts ! :) Mais peut-être que « Mention » est mieux ? Pour toi, c’est quoi les avantages de Mention sur Google Alerts ?

    RépondreRépondre
  3. @Harold@Marketing Relationnel: Pratique mais défaillant parofis, n’est-ce pas ?
    L’avantage de Mention, c’est l’instantanéité, la possibilité de filtre ( ah quoi bon savoir que ton compte Twitter te relaie ), d’être utilisé à plusieurs…

    RépondreRépondre
  4. Merci encore une fois Olivier pour ces outils vraiment utile, je vais aller découvrir celui-ci.

    Al

    RépondreRépondre
  5. Salut Olivier

    Il y a aussi cet outil
    http://www.copyscape.com/

    Mais cela prend un peu de temps. Il faut rentrer les URLs une par une. Faut pas être pressé s’il y a 500 articles. :)

    RépondreRépondre
  6. @Thierry@blog marketing: Oui, je connais Copyscape mais Mention n’a pas le même usage. Le premier permet de voir si le contenu se retrouve ailleurs et a donc été copié, le second ressemble plus à du Google Alerte qui t’indique donc quand on parle d’un terme que tu as défini ( et pas tout un contenu )

    RépondreRépondre
  7. #fb Greetings from admrtowin! Web – Mention outil pour votre e… > http://t.co/pgV8oa3h > mon blog w-f-h-m-o > http://t.co/0xgibvIR

    RépondreRépondre
  8. Je ne connaissais pas cet outil. Je connaissais que Copyscape mais j’ai remarqué que cet outil n’indique pas tous les copieurs. En ce qui me concerne, en tant que simple petit blogueur, je ne trouve tout de même pas que l’investissement dans ce type d’outil soit vraiment indispensable.

    RépondreRépondre
  9. Sympathique, un peu dans le style d’Alerti au final.
    Par contre, au niveau du passage abonnement gratuit > payant, comment le sait-on ?
    On peut stopper l’utilisation de l’outil pour ne pas payer ? Oui, on est radin à Bayonne ;)

    RépondreRépondre
  10. @Otto@Le plus grand Cri du Monde: pour la version gratuite, tu as le droit à un certain nbre de »mentions » mensuelles, une fois que tu as atteint le quota, tu ne reçois plus les « mentions », c’est tout simple !

    RépondreRépondre
  11. @Olivier Jadzinski:

    Super, merci Olivier pour la réponse. Je suis en train de le tester justement. Il est assez complet, rapide et surtout très intuitif !

    RépondreRépondre

Réagir: