Le Challenge Test Cosmétique

Si vous souhaitez partager, il n'y a qu'à cliquer !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Pour minimiser la croissance microbienne d’un produit pendant sa durée de vie, il est indispensable de procéder à des challenges tests. Il faut savoir que les produits cosmétiques en France sont réglementés par la règle n°1223/2009 du Parlement européen. Pour qu’un produit puisse être commercialisé et mis sur le marché, que ce soit en France ou dans le reste de l’Union Européenne, il doit être soumis à une évaluation scientifique de sécurité. Le résultat doit impérativement être inscrit dans le DIP, ou le Dossier d’Information Produit, afin de garantir sa sécurité pour le consommateur. En quoi consiste ce challenge test ?

Qu’est-ce qu’un challenge test ?

Il s’agit d’un test microbiologique d’un produit cosmétique, qui a pour but de déterminer la capacité de celui-ci à se protéger de toute contamination de microorganismes. C’est alors l’élément phare de l’évaluation du risque microbiologique. Pour étudier un produit cosmétique avec un challenge test, il existe un procédé très strict à suivre.

Les challenges tests sont aussi une obligation réglementaire exigée par le nome EN NF ISO 11930. Il faut toutefois noter que certaines typologies de produits cosmétiques ne sont pas soumises à cette obligation, notamment :

  • ceux qui ont des caractéristiques spécifiques avec de l’eau inférieure à 0,75 pH,
  • les produits avec une forte teneur en alcool, comme les parfums,
  • les produits dont le pH est inférieur à 3 ou supérieur à 10, comme les peelings,
  • les produits emballés dans un contenant qui ne contamine pas lors de leur utilisation, comme les récipients sous pression ou les pompes doseuses,
  • les produits à usage unique.

Les produits à usage unique sont exemptés de cette évaluation, grâce à leur autoprotection aux contaminations microbiologiques. L’absence du test doit cependant être justifiée et bien mentionnée dans le dossier de sécurité.

Challenge test cosmétique width=

Les types de challenge test

Deux types de challenge test existent pour les produits cosmétiques et ils peuvent s’appliquer de manière complémentaire ou indépendante.

Le challenge test procédé

Le challenge test procédé est basé sur l’étude de l’évolution de microorganismes, qui sont ajoutés au produit dès le début du processus.

Il consiste à appliquer un traitement purifiant sur le produit, qui peut être un aliment, un autre composant ou une matière première.

Vient ensuite l’établissement d’un différentiel pour définir et mesurer l’effet du procédé sur la population de microorganismes. L’évaluation se concentre sur l’état, avant et après, le traitement.

Les challenges test des produits cosmétiques doivent être réalisés par des experts en chimie analytique et en laboratoire. Avant de procéder au test, ces experts doivent tenir compte des problématiques de chaque client.

Le challenge-test produit

Ce type de test est à réaliser en fin de fabrication du produit. Il s’applique alors sur des produits finis.

Quant à son mode de fonctionnement, le processus consiste à évaluer le développement des microorganismes rajoutés au produit.

L’étude consiste à connaître la durée de conservation d’un produit cosmétique. Les experts analysent la croissance de la population et en cas d’augmentation de celle-ci, les spécialistes définissent la limite de conservation acceptable pour le produit.

Il est à noter que les 2 types de challenge tests peuvent être combinés, que l’on appelle alors test procédé/produit en « worst case ».

Si vous souhaitez partager, il n'y a qu'à cliquer !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.