publié le 27 novembre 2017 par  en catégorie Conseils, Entreprendre

réunion management pizzaAlors combien de personnes seront contentés avec 2 pizzas ? Tout dépend de ce que l’on met dessus.

Aussi, pour compléter ma question, on va dire que je propose 2 pizzas aimés par tout le monde, comme cela pas de problème de « j’aime pas tel ou tel ingrédient », « je suis allergique », j’ai un régime particulier pour mon alimentation ».
La réponse n’est bien sur pas simple car tout dépend à quel moment sont proposés les pizzas et ce que les personnes ont mangé auparavant.
Mais ce n’est pas le résultat qui est important. Enfin si ! mais le nombre de personnes que vous pouvez nourrir avec ces deux personnes correspond en fait au nombre de personnes à convier à une réunion professionnelle.
Car, en fait, « la règle des 2 pizzas » est une règle qu’utilise Jeff Bezos, le CEO d’Amazon. Ainsi, si deux pizzas ne permettent pas de nourrir chaque personne qui assiste à la réunion, alors celle-ci n’a pas lieu d’être car elle sera inefficace. C’est Richard Brandt, du Wall Street Journal, qui rapporte ce précieux conseil  » Bezos voulait une entreprise décentralisée, voire désorganisée, où les idées indépendantes prévalent sur les idées de groupes », explique-t-il. Et lorsque trop de collaborateurs prennent par à une réunion, l’issue est fatale : tous finissent pas trouver un accord, se rallier les uns aux autres et taire leurs idées et leurs propres opinions. Une perte inestimable pour Jeff Bezos, qui semble s’attacher à ce que chacun ait la parole. D’ailleurs, il n’est pas particulièrement fan des réunions, et préfère n’en avoir qu’en cas de grande nécessité. »

En 2012, Bezos avait dailleurs expliqué à Fortune que certaines réunions avec des cadres commençaient par un temps de silence. Pendant ce temps, les participants se familiarisaient avec des mémos résumant les sujets qui seraient abordés. Ils prenaient des notes afin d’esquisser des solutions aux problèmes avant même d’en avoir discuté. Cela a le mérite d’attirer instantanément l’attention de tous – car personne n’aime perdre du temps dans une salle de conférence, a-t-il ajouté.
En terme de management en entreprise, certaines entreprises vont même encore plus loin:
– chez Semco, une société brésilienne, les réunions sont optionnelles depuis plus de 30 ans: chacun est libre de s’y rendre ou pas,
– la réunion est annulé si l’objectif n’a pas été clairement énoncé chez Intel,
– si un participant a une réunion s’ennuie chez Lenovo, il le dit et la réunion est reportée,
– elMejorTrato.com a interdit tout bonnement et simplement les réunions. Si des employés ont besoin de discuter, ils le font spontanément sans aucune formalité.
Et Sir Richard Branson, de Virgin, faire ses réunions debout, en marchant même. Sur le blog de l’entreprise, il écrit ainsi qu’à Londres, « j’enrôle les collaborateurs pour une promenade autour du canal de Little Venice. Quand on arrive dans le quartier de Necker, nous avons une vue sur l’océan. Il doit y avoir quelque chose avec l’eau qui libère ma créativité ».



Réagir:

ATTENTION: Les commentaires n'apparaissent pas dès que vous les avez validé. J'en prends connaissance et si celui-ci est conforme à la charte du site, je le mets en ligne ... à ce moment là, vous ne pouvez plus le modifier !