publié le 16 mars 2012 par  en catégorie Conseils, Entreprendre

business plan conseil entreprendre investisseurLe Business Plan fait peur bien souvent aux entrepreneurs en devenir.

Pourtant, comme l’étude de marché, il est un élément essentiel de réussite.
Bien que l’on puisse disserter sur son utilité réelle, il permet de se rendre compte si le projet est viable et peut tenir la route. Jérémy Berrebi dit que le fait de voir une présentation bien réalisée peut le laisser imaginer que la réalisation/exécution du projet sera d’aussi bonne qualité. Un investisseur lui a d’ailleurs dit en voyant le dossier d’une startup d’un ami: “Je ne connais rien à ce marché mais je n’ai jamais vu une présentation aussi bien faite. Je veux investir dedans.”

Pour ceux qui ne connaissent pas Jérémy Berrebi, je leur indique qu’il a créé de nombreuses sociétés et qu’il s’est allié à Xavier Niel ( PDG Fondateur de Free ) au sein de Kima Ventures en 2010 pour investir dans des start-up.
Et à force de voir les dossiers présentés, Jérémy en a retiré 13 éléments pour réussir vos présentations. Voici donc les éléments à mettre OBLIGATOIREMENT dans votre rapport de business plan:

1. Nom + Logo de l’entrepris e+ Baseline + Vision

Par exemple, pour KimaLab, celà donne : « KimaLab, Devenir l’outil numéro 1 d’aide à la création de business plans pour les entrepreneurs »
Ainsi, les personnes à qui vous présentez le document savent de suite de quoi il va être question.

2. Equipe Directionnelle

Et non, il ne faut pas parler de suite du produit ou du service.
Pour avoir l’écoute de votre auditoire, il faut décrire l’équipe fondatrice, son expérience, les spécialités et le rôle de chacun dans l’entreprise. On peut également y ajouter les hobbies si ceux-ci montrent votre envie de réussir.
Bien entendu, vous n’êtes pas obligé d’avoir de suite toutes les compétences mais le fait de savoir qui il vous faut vous aidera.

3. Explication du produit

Il faut être le plus simple possible: l’idée de votre entreprise doit être comprise par une grand-mère.
C’est un test que je vous invite à réaliser. Si une personne éloignée de votre secteur d’activité ne comprend pas ce que vous voulez réaliser; c’est que votre idée est mal expliquée.

4. Montrer le produit

Maintenant que vous avez créé l’envie au point précédent, il faut montrer votre produit, votre service.
De nombreux outils permettent de nos jours d’avoir une vision précise de ce que l’on veut réaliser, cette visualisation permettra à l’assistance de mieux vous comprendre.

5. Prévisions financières

C’est ce sur quoi les éventuels investisseurs vont s’appuyer pour se décider: quel est le Chiffre d’Affaires prévisionnels ? la marge ? les ventes prévues ?

6. Etat d’avancement du projet

Où en êtes-vous de votre idée ? Le produit est-il déjà disponible ? Depuis quand ? Avez-vous des clients ?

7. Les Chiffres

L’élement le plus important: quel est le coût d’acquisition de vos clients ?
Comment votre business est-il viable ?

8. Taille de Votre Marché

Les investisseurs souhaitent rentabiliser leurs apports et il ne connait pas tous les marchés. Aussi, il faut lui prouver que votre activité à du potentiel, et qu’elle va donc lui être rentable.

9. Le Déploiement International

Si vous souhaitez conquérir d’autres pays, de quelle façon voyez-vous votre implantation en dehors de nos frontières ?

10. Parler de la Concurrence et de Votre Différence

Bien souvent, les créateurs répondent qu’ils n’ont pas de concurrents dans leurs domaines.
Or, il est rare que les jeunes créateurs « sortent » une idée qui n’ait pas encore été développé. Plutôt que de nier l’évidence, il faut être capable de montrer que votre produit, votre solution apporte des éléments complémentaires aux consommateurs.

11. Les Prévisions financières

Savoir où on va être dans 3 ou 5 ans, avec qui et comment ?
Mark Zuckerberg, pour reprendre un exemple déjà traité sur ce blog, a vite compris qu’il ne ferait pas tout ce qu’il désirait en restant seul, il s’est entouré pour mener à bien son projet.

12. Vos besoins financiers

De combien avez-vous besoin ? et combien avez-vous déjà reçu, par qui ?
L’investisseur potentiel ( banquier ou autre ) va alors se rendre compte si votre projet a de l’avenir et de capacités à s’épanouir.

13. Vos informations de contact

Votre dossier ne sera pas complet s’il ne comporte pas les coordonnées de la personne à contacter. Car vos interlocuteurs ne sauront peut-être pas décider de suite à la lecture de votre rapport, mais auront besoin de vous recontacter après avoir analysé la situation.

N’omettez pas non plus de fournir tout élément permettant de comprendre votre activité



Deja 9 reactions.

  1. Comment convaincre avec un business plan ? – http://t.co/xJo8ELZx

    RépondreRépondre
  2. Belle série de conseils. Tout les points ne vont pas m’être utiles, je ne cherche pas encore d’investisseurs. :)

    Mais beaucoup sont à suivre.

    RépondreRépondre
  3. @Thierry@blog marketing: c’est clair qu’il ne faut pas tout mettre selon la nature du projet mais j’ai déjà vu certains bons dossier, par exemple, ne mentionner aucun contact … alors que c’est primordial !

    RépondreRépondre
  4. Comment convaincre avec un business plan ? http://t.co/taKXTxbP – @euKlide – #Conseils #Entreprendre #Business

    RépondreRépondre
  5. Bonjour

    Et surtout un plan d’affaire se réalise d’abord pour soi-même et non pas pour le présenter à un banquier ou un investisseur.

    Sans business-plan, il est impossible de savoir si on a pris le bon chemin…
    C’est en fait une carte de route.

    Amicalement

    Thierry

    RépondreRépondre
  6. Merci pour cet article :)

    Cela m’a donné envie de retravailler mon business plan :)

    RépondreRépondre
  7. Comment convaincre avec un business plan ? sur euKlide http://t.co/G9HDzzQR

    RépondreRépondre
  8. Le business plan peut en effet paraître rébarbatif à faire, voire une perte de temps mais cela oblige l’entrepreneur à prendre du recul et mettre par écrit de manière compréhensible son projet. J’ai vu beaucoup d’entrepreneurs très sûrs d’eux être incapable de communiquer correctement la valeur ajoutée de leur projet, pourquoi les clients paieraient pour sa solution ni même ce qu’était son projet concrétement ! Le business plan a de nombreux défauts mais son utilité les surpasse largement. C’est un exercice très utile pour sélectionner les projets.

    RépondreRépondre
  9. S’entourer des bonnes personnes lors de la réalisation du business plan est selon moi l’une des choses les plus primordiales : il y a trop souvent des personnes qui mettent en place un business plan trop bancal, pas assez précis, et qui ne parviennent donc pas à convaincre les investisseurs…ainsi, leur activité ne démarre finalement jamais alors que l’idée de base de leur entreprise était intéressante.

    Il faut donc parvenir à montrer que l’on a des arguments quand à la réussite de son projet, tout en gardant les pieds sur terre (ne pas hésiter à prévoir plusieurs hypothèses).

    RépondreRépondre

Réagir:

ATTENTION: à l'attention des "pros du SEO", LOL, Toute demande de modification d'URL laissé dans un commentaire sera facturé 50 euros par commentaire à modifier. Merci de votre compréhension !