Comment penser comme un génie ?

Strategies-genieCet article est consécutif à un statut Facebook de mon ami Nicolas Pene.

Il indiquait avoir finir de décortiquer les stratégies de Walt Disney et de Sherlock Holmes.
En fait, mon ami avait le plaisir d’avoir en sa possession des livres de Robert Dilts expliquant comment les deux hommes précédemment cités ainsi qu’Aristote, Leonard De Vinci, Nicolas Tesla, Sigmund Freund, Mozart avaient réussi à être considéré comme des génies. Car on ne nait pas génie, on ne décrète pas qu’on est un génie, ce sont les autres qui le disent de vous.
Ces livres sont trouvables en anglais mais beaucoup ne lisent pas la langue de Shakespeare … En Français, ils sont soit introuvables, soit très très chers. Aussi, j’ai trouvé un article à vous proposer.

Je ne sais si l’un de mes lecteurs sera un génie mais autant tout faire pour le devenir.
J’ai pu mettre la main sur un document de Michael Michalko intitulé « Thinking like a genius: eight strategies used by the supercreative, from Aristotle and Leonardo to Einstein and Edison » paru en 1998 dans la revue « The Futurist ». C’est un condensé de ce document que je vous propose ce jour.

Les 8 stratégies qui suivent sont ainsi communes aux « grosses têtes célèbres ».

1/ Apprenez à examiner les problèmes sous un angle différent

Pour trouver une réponse à un problème, il ne faut pas le voir comme tel mais l’apprécier sous une autre forme, c’était la façon de faire de Leonard de Vinci notamment et, plus près de nous, de Walt Diney. Lors de la construction d’un parc d’attraction, celui-ci s’accroupissait devant telle ou telle attraction afin de se mettre à la hauteur des enfants qui visiteraient ses lieux.

2/ Visualisez tout !

Même Albert Einstein faisait fi des textes et des nombres. Ce génie utilisait de nombreux diagrammes pour mieux cerner ce qui lui faisait face. A l’heure actuelle, on recommande ainsi d’utiliser les « mindmap » ou « cartes heuristiques » pour détailler certaines actions.

3/ Faîtes, faîtes et faîtes !

1093, tel est le nombre de brevet déposé par Thomas Edison, qui revendiquait avoir essuyé 1000 échecs avant de réussir à créer l’ampoule électrique. Pour atteindre l’excellence, il ne faut pas avoir peur de se tromper, et de recommencer.

4/ Mélangez tout avec tout !

On a l’habitude de dire « qui se ressemble s’assemble » … faîtes le contraire justement ! Réunissez ce qui n’a pas lieu d’être ensemble, même, et surtout, si cela est surprenant !

5/ Faîtes des liens

Quand Samuel Morse a créé le télégraphe, il s’est inspiré des relais de poste pour les chevaux qui existaient déjà.

6/ Servez-vous des contraires

Réussir à faire correspondre les contraires permet de répondre à énormément de problèmes. Ainsi, il ne faut pas être logique dans ses réflexions, mais prendre parfois des chemins qui ne semblent pas naturels.

7/ Utilisez les métaphores

Pour Aristote, l’utilisation de la métaphore était une forme de génie: en effet, savoir trouver ( voir ) des ressemblances entre 2 entités est un gage d’intelligence.

8/ Servez-vous du hasard

quand on se trompe, il ne faut pas chercher à répondre à la question « pourquoi ai-je échoué » mais plutôt à la question « comment ai-je échoué ? ». Le hasard qui a engendré cette erreur doit être moteur de la productivité.

Et donc pour compléter tout cela, je ne saurai que trop vous conseiller le blog de Nicolas Pène sur lequel l’auteur détaillera prochainement la lecture qui a engendré cet article.

7 thoughts on “Comment penser comme un génie ?

  1. Hello Olivier, merci beaucoup pour m’avoir cité dans cet article.

    Je valide à 100% ces 8 stratégies qui sont selon moi capitales pour toutes réussites. 🙂

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.