Comment un boulanger pâtissier vend ses gâteaux grâce à Twitter …

pain baguette compte twitterUne des questions que l’on me pose souvent: c’est « à quoi me sert ce blog ? ».

Pas de publicité, pas ( encore ) d’auto-répondeur pour se constituer une liste, quel est le but d’euKlide ?
En fait, ce blog est une des vitrines de mes activités. J’interviens dans la création d’entreprise, la création de site mais aussi comme gestionnaire des outils de réseaux sociaux et leurs utilisations. Et voici un exemple de ce que j’ai réalisé il y a peu. Tout d’abord, désolé de ne pas donner les vrais noms mais mon client m’a autorisé à communiquer ce que j’ai mis en place pour lui mais m’a demandé de ne pas donner son identité. Je respecte donc son choix.

Dernièrement, je reçois un appel téléphonique. La personne au bout du fil me dit texto « je veux un Twitter« .
Un peu surpris, je lui demande alors ce qu’elle entend par là, veut-elle que je lui refasse un site ressemblant un twitter, genre Plurk ou tout autre chose ? En discutant avec elle, je comprends qu’elle souhaite tout simplement que je lui ouvre un compte twitter. Une demande somme toute basique, sauf que mon interlocuteur m’indique qu’il a en sa possession plusieurs devis d’autres sociétés mais qu’il souhaite passer par moi, ayant entendu « que du bien » ( ce sont ses mots ) de mes services. Je l’en remercie bien entendu. Et je continue mon « interrogatoire ».

Un compte Twitter pour quoi faire ? La personne que j’ai en ligne me dit qu’il avait entendu que c’était à la mode et que donc, il ne voulait pas rater l’opportunité d’être présent sur internet de cette façon, ne possédant pas de site. Il faut dire qu’il est boulanger/pâtissier et qu’un site internet ne serait pour lui qu’un site vitrine, lui demandant plus de temps à gérer que d’argent à gagner. Nous avons donc fait le point avec lui: il voulait avoir beaucoup de « followers » ( il connaissait le terme, donné par une entreprise concurrente de la mienne ) pour son activité.

Il a bien voulu me donner les devis qu’on lui avait réalisé avec le travail qui serait fait. Et là surprise … car en fait, le dénominateur commun des 3 devis en sa possession était « l’augmentation du nombre du followers« , certains avaient noté « animation de la communauté » mais la description des tâches réalisées étaient très succinte. Par contre, le tarif demandé était plus qu’excessif pour du travail automatisé : mettre en place Tweet Adder et automatiser les twitts par Twitterfeed comme le font les sociétés contactés ne demandent pas de tels prix.
C’est alors que j’ai posé LA question que doit se poser chaque entrepreneur quand il investit dans une formation, quand il achète une prestation, quand il acquiert un produit: que va apporter cette formation, cette prestation, ce produit ? Mon ami « boulanger » n’a pas su me répondre. Il ne voulait surtout pas gérer son compte Twitter mais en voulait un … sans savoir que faire avec.

Après discussion avec mon client, nous avons élaboré une véritable stratégie de communication. Tout d’abord, je lui ai fait comprendre qu’il ne servait à rien pour lui d’avoir des personnes qui le suivent aux USA ou au Japon puisque ces personnes ne lui apporteraient aucun chiffre d’affaires. Car même si ce boulanger/pâtissier allait se mettre à internet, cela n’allait pas être son coeur de métier … et donc sa présence sur internet devait l’aider dans son activité principale.
Et c’est ce que nous avons fait. Puisque nous n’avons rien automatisé, que ce soit au niveau des comptes suivis mais aussi des messages postés. Nous aurions pu installer un flux RSS auto-twitté mais en quoi cela aurait-il été utile à la boulangerie ?

Au lieu de cela, nous avons mis en place une véritable offre commerciale régulière via Twitter. Comment cela allez vous-me demander ? tout simplement en faisant de Twitter une aide à la vente. Dans un premier temps, il a fallu communiquer sur le fait que l’établissement ouvrait son compte sur le site de micro-blogging en indiquant aux clients qu’ils allaient pouvoir bénéficier d’offres promotionnelles. Et c’est ce que nous avons fait ensuite.
En effet, chaque jour vers 14h30/15h, le boulanger twitte un message à ses abonnés mettant en avant un de ses produits. Il lui reste des tartelettes, il met en place une offre promotionnelle sur ce produit: « 1 acheté, une gratuite« . Il reste du gâteau au chocolat, il propose 2 croissants offerts pour 2 parts achetés. promo twitter compte boulangerie reduction croissant pain gateauPour bénéficier de ces promos, il suffit de se présenter avec le code donné dans le twitt. Et çà marche ! Nous avons d’abord réalisé une période de test afin de voir si la démarche correspondait aux attendes de chacun. Et nous avons été surpris: situé près d’une école, de nombreux parents passent à la boulangerie/pâtisserie en allant chercher leurs enfants à l’école le soir et profitent de leur twitt-promo. D’un autre côté, l’artisan n’a plus de produit à jeter à la fin de sa journée… étant donné que l’offre n’est valable que dans la limite des produits disponibles. En plus, cette démarche a permis de conquérir une clientèle qui ne venait pas habituellement dans l’établissement.
Et le boulanger twitte même les dates de ses vacances, indiquant même les établissements-partenaires vers qui les clients peuvent se rendre pendant son absence.

Le mieux dans cette histoire est que certains clients souhaitent passer commande via Twitter. Quand ils sont connus par le patron, elles sont acceptées mais il est envisagé un site internet où il serait possible de commander et de payer en ligne.

D’une idée sans stratégie, nous sommes donc arrivés à la mise en place d’une réelle stratégie … qui a permis d’augmenter un chiffre d’affaires assez facilement !
Et pour 3 fois moins cher que les devis qu’on lui avait présenté auparavant … moi, je lui ai permis d’avoir environ 200 followers mais après étude, nous avons pu remarqué que 130 de ces suiveurs avaient bénéficié au moins une fois d’une promo. Depuis 1 mois et demi, je ne me suis plus préoccupé de ce compte Twitter mais reste en contact avec son détenteur. Donc bilan très positif ! Qui aurait pu penser que Twitter serait utile à un boulanger/pâtissier pour augmenter son CA ?

EDIT: Cet article participe à l’évènement « Boostez votre efficacité » à l’initiative de de Cédric Vimeux sur le blog Virtuose-Marketing.com .
Dans le cadre de ce nouvel l’événement, il faut décrire comment travailler mieux, plus vite, être plus efficace sur Internet, mieux gérer son temps, quels outils utiliser, etc … et je pense que cet article y a sa place.

47 thoughts on “Comment un boulanger pâtissier vend ses gâteaux grâce à Twitter …

  1. Ah c’est vraiment pas stupide cette idée de proposer des promos sur Twitter comme cela, je suis d’ailleurs même étonné que cela marche si bien.

    RépondreRépondre
  2. Cela ne m’étonne pas que ça fonctionne…c’est une très bonne idée qu’il est possible de mettre en place assez facilement…
    Je pense que pour un commerçant local c’est une très bonne stratégie, quand il n’est pas possible de faire du référencement par exemple.

    RépondreRépondre
  3. Bonsoir,

    Moi qui me demandait toujours « mais à quoi pourrait bien servir twitter dans mes activités », avertir mes clients que le serveur où se trouve leur site est en panne !?

    RépondreRépondre
  4. Super article!! Il donne un cas pratique fort intéressant de l’usage de Twitter pour les TPE.

    Pour l’instant le marché Twitter est encore limité car seulement les early user l’utilisent en France mais il est a parier que d’ici 1 voire 2 ans l’utilisation de ce réseau social se sera généralisé et que les entreprises auront de plus en plus d’histoires de ce genre à nous raconter.

    Je suis blonde je sais… mais quessé que ton module commentaire fou en plein milieu de ta page à côté de ton article mdrrrrr c « cherchez moi si vous voulez commenter » lol

    Val
    Ta copine Froggy’Net

    RépondreRépondre
  5. @Valerie Payotte: Rien à voir avec le fait d’être « blonde »; tu n’es pas la seule à chercher où on peut commenter !! LOL Yvon « m’engueule » tjs !!
    mais çà devrait changer avec la V2 !
    Merci de ton passage !

    RépondreRépondre
  6. salut Olivier,

    Super interessant ton cas vécu avec ce boulanger dis-moi…

    Comme quoi même un magasin de proximité peut se mettre à « twitter » pour amener plus de monde… franchement, j’avais un doute pour que cela marche et tu viens de me prouver le cotnraire.

    Merci à toi 😉

    Amicalement,
    Mika

    RépondreRépondre
  7. Ce qui me fascine c’est l’empressement de certains à proposer ce service à des prix indécents…
    bravo à toi pour ce beau coup marketing en tout cas…

    RépondreRépondre
  8. Un professeur de Marketing nous a raconté un cas quasi similaire il y a un an, l’anecdote venait du Canada et c’était aussi un boulanger qui proposait des offres pour déstocker… J’y ai de suite cru, belle initiative, et ça paie apparemment 🙂 Comme quoi, même les métiers traditionnels peuvent innover, changer leur façon de fonctionner et ainsi prendre le leadership sur leurs concurrents (locaux dans ce cas ci) bravo!

    @angegagliani
    Marketing / Expérience Client / Marché de l’entertainment

    RépondreRépondre
  9. Bonjour Euklide.

    L’important dans ton histoire est le fait de définir, non pas un outil, mais une stratégie webmarketing.
    C’est le squelette de toute démarche web et, bizarrement, beaucoup l’oublient alors qu’ils feraient cela dans le cas d’un projet « normal » hors web : moyen de prospection, analyse des retours, optimisations de la communication…
    Twitter est un superbe outil en soit, gratuit, simple à comprendre (ou relativement); il ne demande pas beaucoup d’actions pour diffuser du contenu.
    La seule chose que je rajouterai à ton article, c’est la règle qui selon moi dirige tout : cher entrepreneur, ne te contente pas d’imiter car ce résultat est propre à cette entreprise, Euklide, ces prospects… Définis une stratégie, une cible et… innove !

    RépondreRépondre
  10. J’aime l’expression du client « je veux un Twitter » .
    cela montre qu’il y a encore bcp de personnes a eduquer sur les reseaux sociaux.

    J’aime bcp cete exemple, et cela montre aussi qu’il n’y a pas que les activites sur internet qui peuvent beneficier des reseaux Sociaux et que cela a tout a fait sa place pour tout type d’activite.

    Biba

    RépondreRépondre
  11. Bonjour Olivier,

    Félicitations à toi, Tu sembles faire partie des gens qui ne veulent pas arnaquer leurs clients en vendant des choses inutiles à tes clients.

    Il aurait été facile de monter une belle facture bien dodue à ton boulanger mais tu as résisté. Bravo!

    Pour ton article, je ne serai pas très original et j’userai encore plus cette citation « Ce sont souvent les choses simples qui fonctionnent le mieux »

    Salutations

    RépondreRépondre
  12. Bonjour

    Voila une réel opportunites d’utiliser Twitter et de donner une plu value a sa boulangerie avec des opérations ponctuelles de promotion en utilisant ce média social.

    Peut être temps pour lui d’ouvrir également une Fan page.

    Amicalement
    Stéphane Munnier

    RépondreRépondre
  13. Utiliser les réseaux peut devenir une réelle opportunité pour certaines entreprises à conditions que ce soit fait intelligemment : )
    Très bel exemple qui ouvre la réflexion et donne des idées !

    RépondreRépondre
  14. Felicitations…et encore un exemple de la polyvalence
    de l internet et de l’informatique en général..

    Really a new world is born… chems

    RépondreRépondre
  15. La moindre boutique de muffins ou autre connerie qui se mange, se boit, ou s’insère dans l’anus fait ça depuis 2 ans à new york, mais félicitations pour cette découverte.

    RépondreRépondre
  16. @sameh: ou ai je dis que c’était une idée neuve ?
    Mais tu as du mal lire … et ne rien faire , vu que tout est déjà fait quelque part à moins d’être un génie ?
    Mais un génie ne laisserait pas ce genre de commentaire… il a plus intéressant à faire !
    😉

    RépondreRépondre
  17. En france, facebook à pris une large avance pour les tpe, je vois fréquemment des pages fan relayées sur les devantures, beaucoup moins de twitter.

    Je ne sais pas si on peut vraiment se baser sur le modèle Americain pour l’utilisation de Twitter dans les petits commerces mais aux E.U, même le drug dealers ont un Twitter 😉

    RépondreRépondre
  18. @Sameh

    Il serait important que tu te remplisses plus le cerveau que ton estomac et ton anus avec les choses de New York.

    Les gens en qui lisent ce blogue en profiterait plus!

    🙁

    Gino

    RépondreRépondre
  19. @Gino: @Stéphane [email protected] Elecinfo @wald: Merci de vos commentaires !
    Comme vous le voyez, je pratique la liberté d’expression, j’aurai pu censuré les propos de notre « ami » …
    mais s’il veut parler de son anatomie, il en a le droit ! 😉 surtout quand on promeut un réseau social « rémunérateur » –> http://peoplestring.ali-kurt.com/
    LOL

    RépondreRépondre
  20. De rien, tout le plaisir est pour moi.

    J’ai eu aussi droit à un petit rigolo l’autre jour qui est passé par mon blogue.

    Rien à voir avec le Sameh et son langage de frustré mais j’ai trouvé le rigolo en question, un peu trop pressé de venir vendre son super livre pdf sur mon blogue et sa façon de faire un peu trop cavalière pour un soi-disant pro de la vente.

    Je l’ai remis un peu à sa place car il n’a montré aucun respect envers mon article et ne l’a probablement même pas lu.

    Ais-je été trop dur envers lui?

    Vous pouvez participer à cette discussion si le coeur vous en dit http://vers-la-reussite.com/2011/10/07/une-fin-qui-annonce-un-nouveau-depart/

    Salutations

    RépondreRépondre
  21. Je ne sais pas si on peut remettre quelqu’un à sa place avec des messages bourrés de fautes d’orthographe, mais je sais qu’on ne peut pas qualifier d’innovant un marketing éculé.

    RépondreRépondre
  22. @Sameh: Re-bonjour M. Blogue.

    Au moins ce propos est plus intéressant que le précédent.

    Où peut-on visiter votre blogue?

    On aimerait peut-être le voir pour y laisser nos commentaires.

    Salutations

    RépondreRépondre
  23. Je laisse la conséquente tâche d’entretenir un blog bourré d’affiliations bidons (comment devenir riche sur Internet, etc) et autres tentatives de tromper Google en cross-linkant dans chaque article ou commentaire des liens vers des articles externes, aux professionnels de la duperie.

    RépondreRépondre
  24. @[email protected] pour les profesionnels: Parce que tu donnes sur Twitter, un code pour bénéficier de la promo … et donc à chaque fois que quelqu’un vient avec ce code, tu comptabilises …
    Genre PAIN+pseudo … et donc tu as juste à noter le pseudo , quand tu veux des stats…

    RépondreRépondre
  25. Article parfait, c’est l’exemple type d’un excellent article de blogueur.

    Comment expliquer twitter à un profane ? En lui disant de lire ou en lui racontant ton article.

    Bravo Olivier, tu devrais gagner haut la main le concours de Cédric. Qui n’a pas encore voté ? Alors c’est le moment : http://www.virtuose-marketing.com/boostez-votre-efficacite-les-votes-sont-ouverts/ le n°1 !

    RépondreRépondre
  26. J’ai bien apprécié ce souci du fournisseur de comprendre la vraie demande de son client et de co-développer la bonne stratégie sur twitter. J’aime bien la conséquence : promotion et non gaspillage des marchandises ‘restantes’ du soir. Tout le monde est gagnant.

    RépondreRépondre
  27. Super ce developpement de chiffre d’affaire en se servant de twitter ! Penses tu que c’est possible pour la pizzeria aussi ?
    Merci de m’apporter une réponse !
    Meilleures Salutations .

    RépondreRépondre
  28. @Ali: Il fuat étudier la situation et pas faire du copier/coller. L’objectif de l’opération était là l’écoulement des stocks, pr une pizzeria, ya des stocks en fin de journée ? A 22h30, bcp ont déjà mangé donc difficile de leur envoyer un twitt de promo…

    RépondreRépondre
  29. Super! Moi qui commence sur twitter et sans savoir vraiment quels peuvent en être les retombées, ton exemple est excellent! Qui aurait pu croire que le boulanger twittait entre deux fournées!!!

    RépondreRépondre
  30. Bonjour,

    3 ans après, il serait intéressant d’avoir un retour 🙂
    Est-ce que le boulanger utilise toujours twitter pour ses promos ?

    Petite question stats : quel est le nombre d’abonnés au compte twitter, combien de personnes visiez-vous ? Où plutôt s’il s’agit d’un quartier, d’une ville, quelle est la population ? ça serait intéressant à savoir, car j’imagine qu’on ne met pas ça en place dans une petite bourgade de 3000 habitants 🙂

    RépondreRépondre
  31. @Kerweb: Questions pertinentes auxquelles je vais essayer de répondre donc:
    – oui le boulanger utilise toujours Twitter et il a aussi maintenant une page Facebook où il met des vidéos, des trucs et astuces …
    – pour le nombre d’abonnés, je ne le connais pas à l’heure actuelle vu qu’il gère ce point tout seul maintenant.
    – il s’agit d’une petite boulangerie de quartier donc les chiffres ne sont pas des milliers … mais des personnes en dehors du quartier viennent le voir lors de promo, çà lui permet de vendre ce qu’il aurait jeté auparavant …
    – il a rajouté les réseaux sociaux sur tous ses documents et emballages, ainsi que sur sa camionnette ! 😉

    L’avantage de ce système c’est que les personnes doivent rester abonnés sinon elle risque de rater une promo …

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.