20 Conseils de Copywriting

Si vous souhaitez partager, il n'y a qu'à cliquer !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est le « copywriting », disons de suite qu’il ne faut pas le confondre avec le « copyrighting ».

Le premier est l’art d’écrire des textes qui vendent, et l’autre est une revendication de droits d’auteur.
Et donc, ce sont des conseils pour mieux écrire des textes de ventes qui vont suivre. Ce sont les éléments primordiaux à connaître, ce ne sont pas les seuls. Pour info, cet article est une livre adaptation d’un post vu sur Reddit ( en anglais donc ! ). Et comme Frédéric Lossignol a relayé ce contenu sur Facebook, je me suis aidé de son écrit.

1 – Pour commencer, écrivez avec une gomme !
C’est à dire que vous devez réfléchir pour effacer tous les mots inutiles de votre texte. « Less is More » comme on dit en anglais, c’est à dire que moins vous allez en écrire, mieux vous serez compris.

2 – Personne ne se soucie de ce que vous pouvez faire, tout le monde veut savoir ce que vous pouvez faire pour lui !
Ainsi, lorsque Steve Jobs a présenté l’iPod la première fois, il a indiqué qu’il serait possible à chacun d’avoir dans sa poche l’accès à des milliers de chanson. Et c’est ce qui a séduit !

3 – Evitez la forme passive !
Ce type de construction allourdit la phrase et n’est pas un moyen direct d’expression. Ainsi, plutôt que « le plus gros poisson sera frit par moi« , la formule « j’ai le plus gros poisson à frire » sera mieux comprise.

4 – « Parlez » avec conviction
Ne dites pas « Nous aidons à » mais « C’est comme çà« : « Nous vous aidons à réaliser un podcast« , à bannir donc, au profit de « C’est comme celà comme ça que vous réalisez un podcast« .

5 – Evitez les mots « clichés »
Des mots comme « déverrouiller, libérer, améliorer, dépasser, responsabiliser, surcharger » ne parlent pas à l’audience. Ce ne sont pas des mots qu’ils ont l’habitude d’utiliser et donc ces mots ne leur « parlent » pas.

6 – Créez la tension
Les « conflits » créent l’intérêt, il faut donc savoir les provoquer dans l’esprit de celui qui vous lit. Les gens ne s’intéressent pas aux trains qui arrivent à l’heure mais plutôt à ceux qui ont des problèmes.

7 – Ecrivez comme vous parlez !
Comme déjà indiqué plusieurs fois, les personnes qui vont vous lire veulent comprendre qu’ils lisent. Aussi, il faut leur parler simplement, comme vous parlez tous les jours.

8 – N’exagérez pas !
Faites des promesses abordables que vous pouvez tenir, l’honnêteté est une qualité très appréciée.

9 – Evitez les titres « contenu »
Ne donnez pas tout dès le début, mais utilisez un titre qui donne envie à vos lecteur d’en savoir plus.

10 – Pensez à donner de la valeur plutôt qu’appel à l’action.
Les boutons qui amplifient la « valeur » proposée obtiennent de meilleurs taux de clics que ceux qui sont juste une action. Par exemple, écrivez « Créez votre site » au lieu de « Inscrivez-vous maintenant ».

11 – Ne tuez pas votre personnalité !
Soyez humain, réel, vrai ! Oubliez le langage « corporate », c’est ce qu’on fait certaines entreprises pendant cette crise du Covid-19 en écrivant « Ici Melanie, PDG d’Andie. Je vous écris de mon salon pendant que ma chienne Sara corrige les épreuves – nous travaillons toutes les deux à la maison aujourd’hui. » au lieu de « Suite à crise du coronavirus, nous espérons que vous prenez les mesures nécessaires pour protéger votre santé« .

12 – Plus de points, moins de virgules
Il faut faire des phrases courtes et ne pas partir dans des monologues indigestes. C’est pourquoi, vous devez supprimer les virgules de vos phrases. « Découper les phrases » en plusieurs. Et donc utilisez souvent le point.

13 – Concentrez-vous sur le résultat
Les gens ne veulent pas d’une meilleure brosse à dents. Ils veulent un sourire plus éclatant.
Ainsi, la publicité Colgate dit « Souriez comme vous n’avez jamais souri auparavant » et non pas « Achetez notre nouveau dentifrice« .

14 – Oubliez les adverbes !
Non seulement, ils surchargent les phrases mais sont, au choix, trop vagues ou trop forts, mais surtout font perdre sa fluidité au texte.

15 – Créez une trame
Chaque paragraphe doit précéder le suivant et tenir le lecteur en haleine. S’il perd le fil, il décroche et stoppe sa lecture.

16 – Soyez précis !
Chiffrez vos promesses et évitez les approximations. Apportez des preuves, copie d’écran à l’appui.
« Economisez davantage avec notre solution » ne veut rien dire, préférez « Economisez 37% avec notre solution« .

17 – Votre première ligne est cruciale !
Si votre lecteur ne la lit pas, il ne lira pas non plus votre deuxième ligne. Aussi, soyez mystérieux, drôle ou provoquant, mais gardez la courte.

18 – Adressez-vous à votre client
Les gens sont attentifs quand on leur parle d’un problème ou d’une solution qui les concerne. C’est aussi pour celà que la notion d' »avatar client » est très importante. Plus vous aurez cerné à qui vous vous adressez, mieux vous pourrez lui parler !

19 – Vous jouez « contre la montre »
Vous avez 30 secondes pour convaincre et séduire. Mettez en avant le bénéfice et annoncez-le en 6 mots:
La formule « Automatisation tout-en-un de vos réseaux sociaux » n’est pas optimisé niveau copywriting alors que « Transformez vos fans en clients » l’est.

20 – Le copywriting, c’est avant tout de la vente !
Ne tombez pas dans le piège du romancier. Le but n’est pas d’apparaître intelligent ou mignon. Le but est d’inspirer à l’action.

Voilà 20 « astuces » pour passer à l’action et écrire de jolis textes qui font vendre !

Si vous souhaitez partager, il n'y a qu'à cliquer !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.