Etes-vous un pigeon ?

defense pigeons loi finance gouvernementPour éviter tout commentaire trop politique, disons de suite que le mouvement « pigeon » est consécutif à un article écrit par une personne qui a voté pour François Hollande.

On va donc parler « politique » sur euKlide ?
Un peu obligé car les décisions de notre gouvernement nous impactent tout le monde et notamment les entrepreneurs. Mais de quoi est-il question exactement ? « Les Pigeons » dénoncent depuis vendredi le projet de loi de Finances 2013 qu’ils accusent de « tuer l’esprit d’entreprendre ». Le motif de la colère concerne plus précisément les mesures fiscales annoncées par le gouvernement et la décision de taxer à égalité capital et travail ». Ainsi, au moment de récupérer le fruit d’un investissement de plusieurs années, en cas de réussite de son entreprise, l’entrepreneur se verrait taxé de 35 % à 60% alors que jusqu’ici, le taux était de 19% auquel s’ajoutait 15,5% de prélèvements sociaux soit 34,5% de taxation. Avec une application du barème de l’impôt sur le revenu, le taux peut monter jusqu’à 60% puisque la tranche marginale d’imposition s’élève à 45%.

Avant de parler des « pigeons entrepreneurs », j’ai essayé d’en savoir plus mais les instigateurs du mouvement préfèrent rester anonymes. Le mouvement est soutenu par Pierre Chappaz, Marc Simoncini, Pascal Mercier, Michel de Guilhermier, Patrick Robin, Gilles Babinet, Loîc Le Meur, Frédéric Montagnon, des noms connus dans le domaine des start-up.
Vous allez dire « oui mais çà me concerne pas, je suis auto-entrepreneur et donc je compte pas revendre ma société » … oui effectivement, sauf que les cotisations des AE vont également augmenter. En effet, le gouvernement souhaite aligner les taux de cotisations sur celui des indépendants, ce qui donnerait 2 à 3% en plus à payer. Un peu surprenant quand on sait que 9 auto-entrepreneur sur 10 gagnent moins que le SMIC. C’est la meilleure façon de décourager les français à entreprendre !

Rien n’est fait pour le moment … mais le mieux est de suivre cette mobilisation via le site dédié, une page Facebook ( plus de 9000 fans déjà !), un compte twitter (plus de 3500 followers déjà !)et une page Scoop-it qui va recenser toutes les informations essentielles.
Déjà, une manifestation des « pigeons » est prévu le 7 octobre à 15h devant l’Assemblée Nationale.

9 thoughts on “Etes-vous un pigeon ?

  1. J’habite plus en France mais je suis de loin cette histoire.
    Il y a énormément de désinformation par rapport à tout ça et beaucoup de commentaires également (voir les 200+ commentaires sur Korben à ce propos…)
    Je sais pas comment cela va se terminer mais ca me conforte dans mon idée de ne jamais revenir en France… c’est dommage tout de même :/

    RépondreRépondre
  2. Bonjour,

    C’est vrai que toutes ces réformes prises pour renflouer les caisses de l’Etat commence à coûter à la société; surtout la classe moyenne qui fait vivre l’Etat. Mais bon, il faut voir, parce que là, avec toutes ces taxes, il faut voir pour qui on essai de survivre et même plus vivre.

    RépondreRépondre
  3. Ce qui a été moins visible dans cette loi : baisse de 20% des plus-values immobilières (pour « fluidifier » le marché). En gros, vous créez de la richesse, vous serez plus taxé, vous spéculez, on vous fait un cadeau de 20%. Etrange pour un pouvoir sensé être à gauche et du côté des travailleurs.

    RépondreRépondre
  4. Et bin, c’est bien triste tout ça, bientôt soit tu seras parmi les 5% ultra-riches, soit tu seras parmi les 95% ultras pauvres, il n’y aura plus rien au milieu et à ce moment là, le pays et le monde ne pourra plus aller très loin..

    RépondreRépondre
  5. Aujourd’hui tout est plus ou moins rentré dans l’ordre, mais ça ne change pas le fait que le gouvernement français n’aide pas les gens à entreprendre, c’est un problème qui n’a pas d’issue, car le gouvernement doit se gaver de cotisations pour se maintenir en vie.
    Lorsqu’on regarde un peu à l’étranger on voit clairement que l’entrepreneuriat est largement favorisé par des mesures facilitant le développement des entreprises de toutes tailles, car cela profite aussi bien à l’économie des localités que de l’état entier. Mais la France elle est trop bloquée pour avancer, c’est le revers de la médaille sur l’ensemble de nos excellents dispositifs…

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire