publié le 1 novembre 2017 par  en catégorie Conseils, Entreprendre, Site

Connaissez-vous la peur numéro un au monde ? ( ben oui, c’est la glossophobie, c’est dans le titre du billet )

Non, ce n’est pas celle de mourir !
Non, ce n’est pas finir sa vie tout(e) seul(e) ! J’ai bien été surpris quand j’ai lu le résultat de ce sondage. Car j’étais loin de penser que la glossophobie serait la première à être cité par les personnes interrogées. Ce mot qui vient du grec « glōssa », qui signifie la langue, et de « phobos », qui est « la peur panique » signie donc la peur de parler en public, devant une audience plus ou moins grande.
peur parler public glossophobieComment maitriser son trac ? comment combattre cette peur ? C’es souvent bien plus facile qu’on pourrait le passer. En fait, le plus difficile est de sa lancer une fois et ensuite on y prend vite goût. Savez-vous que les plus grands humoristes ont souvent été des grands timides ? et certains le sont toujours dailleurs … ils ont combattu leur timidité par le rire sans être de Beau Parleur.

Il y a plusieurs manières de « soigner » cette peur et la meilleure de celle-ci est de n’y être jamais confronté.
Ainsi, je préconise à mes enfants de se porter volontaire quand un professeur sollicite un enfant. Pas pour jouer « au plus fort » mais je sais que l’enseignant gardera l’image du volontaire et prendra ce point en considération dans sa notation. Côté élève, l’enfant sera respecté par les autres qui n’ont pas osé mais surtout l’enfant prendra confiance en lui, vu qu’il ne lui ait rien arrivé de mal, bien au contraire.
Si vous avez quitté l’école, vous pouvez travailler cette faculté à parler en public en vous rendant dans des évènements qui vont vous permettre de rencontrer des personnes que vous ne connaissez pas et à qui vous allez devoir vous confier, mais vous pouvez aussi participer à des réunions Toastmasters, qui permettent aux participants de s’améliorer dans la communication orale, et ce par petits groupes. Tout le monde juge tout le monde, avec bienveillance et je ne connais personne qui a été déçu après avoir participé à une de ces sessions.

Avoir peur çà arrive à tout le monde, combattre sa peur, ce n’est pas donné à tout le monde. Mais il est si facile d’être plus fort que la glossophobie, cela serait dommage de ne pas essayer d’y réussir !
Ancien glossophobe, je peux vous dire qu’on en guérit très bien !



Réagir:

ATTENTION: Les commentaires n'apparaissent pas dès que vous les avez validé. J'en prends connaissance et si celui-ci est conforme à la charte du site, je le mets en ligne ... à ce moment là, vous ne pouvez plus le modifier !