publié le 11 mai 2011 par  en catégorie Conseils, Entreprendre, Monétisation

shazam facebook skype dropbox contenu gratuit offre payantQuel est le point commun entre Google, Shazam, Dropbox, Skype et Facebook ?

Au délà du fait qu’ils sont tous quatre sur le net, ils ont une autre particularité.
Leur utilisation est gratuite. Quand Larry Page et Sergey Brin ont créé la première version de Google, il n’était pas question d’Adsense ou d’Adwords. Shazam vous permet de reconnaitre gratuitement les morceaux de musique que vous écoutez, Dropbox vous fait bénéficier gratuitement d’un espace de stockage, Skype et Facebook vous connecte sans aucun frais avec vos amis dans le monde entier, .
Il y a 5 ans quand on créait une société il y a une question qui ne revenait pas souvent … comment gagner de l’argent avec ? Et puis il y a eu l’éclatement de la bulle internet et désormais quand on présente un projet, la question récurrente est « comment pensez-vous gagner de l’argent avec ce site ? ». Google n’aurait pas pu être créé de nos jours ( et surtout pas en France ! ;-) ). Imaginez-vous dans un garage ( ou ailleurs ) avec un ami en train de vous dire « on va créer un moteur de recherche que tout le monde pourra consulter gratuitement ». Mais comment faire pour payer toutes les charges que cela impose ?
( oui je suis un peu démago, là .. ;-) )

Pour certains de mes projets, la démarche a ainsi changé: la question « comment rentabiliser le site rapidement ? » revient plus rapidement que « comment rendre le site attrayant ? ». Quand je prononce le mot « gratuit », on me lance souvent des regards de tueur … je dois alors expliquer que le gratuit est toujours payant, et ceci pour plusieurs raisons:

– avoir un service gratuit permet d’être proposé à tout le monde, sans distinction de budget,
– une offre gratuite permet un test de vos produits, qui peuvent ensuite être proposés en version payante avec plus de fonctionnalités, ( ex: Dropbox et Skype )
– un site gratuit peut comporter des publicités, qui sont acceptés par les clients qui comprennent qu’il faut que le site « gagne sa vie » aussi ( ex: Pc inpact compote des publicités mais si on paie, elles n’y sont plus ),
– le nombre d’utilisateurs gratuits que vous avez peut être déterminant pour votre évolution, voir Facebook dont de multiples sociétés utilisent les informations recueillies …

A la différence du commerce traditionnel, où on vous offre 50% en plus, un article en cadeau si vous achetez un produit en particulier, le web fait le cheminement inverse. Un service est gratuit, si vous en êtes satisfait ou si vous voulez des fonctions plus avancées, vous pouvez payer.

Par exemple, euKlide ( le site que vous lisez actuellement ) est gratuit mais … il est payant. Petite explication, le site est une vitrine d’activité et permet avec les différents articles de monter mes domaines de compétences. Il m’arrive ainsi souvent d’être contacté pour développer des communauté web ( Facebook, Twitter ou autres ) sans qu’à aucun moment, je n’indique cette activité sur le site. Mais certaines personnes sont arrivés sur le site en effectuant une requête sur « comment avoir plus d’amis sur Facebook » et sont arrivés sur ce billet, qu’ils ont jugé intéressants… et m’ont donc contacté pour mettre en place une démarche du même type pour leur société.
Donc le site est gratuit pour tous les lecteurs mais me rapporte, donc il est payant pour moi ! CQFD !

Aviez-vous remarqué tout cela ?

NB: pour l’anecdote, ce billet edevait paraitre le 11 mai 2011 à 11h11 ! mais finalement non !! LOL



Deja 11 reactions.

  1. En tant qu’entrepreneur web il est essentiel d’avoir une source de revenus. Les sites internet sont un moyen de promouvoir nos compétences pour gagner notre vie en rendant différents services.
    En ce qui concerne le développement de communautés, on peut être sûr que cela ne cessera jamais. Il y a toujours eu des groupes de personnes cf Tribes de Seth Godin ;)

    RépondreRépondre
  2. Fort intéressant, je crois effectivement qu’il vaut mieux commencer par créer un site attirant avant même de penser à tenter de le rentabiliser.

    Qui s’inscrirait sur un site qui à l’air vide?
    A quoi servent les annonces sur un site avant qu’il y ait assez de visiteurs pour que quelques uns y clique?

    RépondreRépondre
  3. Piotr dit :

    Mais alors tu nous vole ^^ Je veux des parts en tant que commentateur numéro 1 !

    RépondreRépondre
  4. @Piotr: c’est toi qui me donne l’argent puisque chaque com’ te fait un lien et tu as encore un lien dans le top commentateur ….
    2 liens tu sais combien çà fait ? ;-)
    Merci de ta présence et de ta participation …

    RépondreRépondre
  5. Piotr dit :

    @Olivier Jadzinski:
    Vous savez a quoi on reconnait deux personnes ayant des origines polonaises, leur esprit de solidarité ^^ Hein Olivier… :D
    Allez, je suis gentil, je demande qu’un simple 5% pour la beauté du geste ;)

    RépondreRépondre
  6. @Piotr: 5% des revenus du site ? je suis royal, je te donne 10%: 10% de 0, çà fait combien déjà ? LOL

    RépondreRépondre
  7. Piotr dit :

    @Olivier Jadzinski:
    Non mais je suis patient, je saurai attendre dans l’ombre ! ;)

    RépondreRépondre
  8. Pax dit :

    Bonjour,

    à « rentabiliser le site rapidement », j’ajouterai : « et durablement ».

    RépondreRépondre
  9. En effet, très bonne réflexion.

    Ton site est en fait une version en ligne du paru-vendu, c’est ça ? ;)

    Gratuit pour les lecteurs, payant pouir les annonceurs. C’est le principe des journaux gratuits, en fait :)

    Ce qui fait réfléchir un peu sur un autre truc :

    Comment Twitter gagne-t-il sa vie ?
    Parce que lui il est gratuit pour tout le monde !
    S’il ne se décide pas à faire un peu payer son gratuit, il va disparaitre corps et âme un de ces jours, non ?!

    Ce serait dommage…

    RépondreRépondre
  10. @Yvon | Copywriting Pratique: Merci de ton passage et de ton commentaire Yvon …
    Pour twitter, ils ont des comptes pro destinés aux grosses sociétés qu’ils font payer…
    Et de nombreux projets sont dans leurs cartons pour le grand public !

    RépondreRépondre
  11. JulienArcin dit :

    Très intéressant comme article. On retrouve partout le même principe qui est d’offrir du contenu gratuit pour fidéliser, et ensuite seulement essayer de rentabiliser.

    Par contre, je trouve qu’internet dérive de plus en plus vers le « tout gratuit ». D’ailleurs, c’est la même politique du « tout gratuit » qui est appliquée lors du téléchargement d’un mp3.

    J’avais un ami qui me disait qu’en général, le travail sur internet n’est pas perçu comme un vrai travail, car totalement immatériel.

    C’est cool le « tout gratuit » mais au bout d’un moment, nous, pour qui internet est un métier, on gagne notre vie comment ?

    RépondreRépondre

Réagir:

ATTENTION: à l'attention des "pros du SEO", LOL, Toute demande de modification d'URL laissé dans un commentaire sera facturé 50 euros par commentaire à modifier. Merci de votre compréhension !