Le « looser » 2 fois Champions du Monde de Football !

Depuis hier soir, c’est l’euphorie en France: l’équipe de France de Football a remporté pour la deuxième fois la Coupe du Monde, le « graal » de tous footballeurs.

C’est la victoire d’une équipe, d’un groupe de joueurs retenus par le sélectionneur Didier Deschamps.
Pour beaucoup, ce dernier aurait inculqué aux joueurs la culture de la gagne, ayant lui gagné le précieux trophée 20 ans auparavant. Aussi, attardons nous sur cet homme, qui a donc mené les « bleus » au titre mondial.
Jeune, Didier Deschamps est passé par le centre de formation du FC Nantes où même si ses qualités sont indéniables, le jeune garçon n’arrive pas trop à se faire accepter par les autres joueurs plus âgés notamment. Mais le « gamin » a un projet de vie et il ne s’arrête pas aux comportements de certains et aux remarques d’autres. D’année en année, l’apprenti footballeur progresse et joue en 1984 ( année où la France sera Championne d’Europe ) la finale de la Coupe Paul Nicolas à Bordeaux. Match qu’il perd … comme il perdra l’année suivante, en 1985, la demi-finale de Coupe Gambardella ( la « Coupe de France des Jeunes » ) et ne remportera donc jamais ce trophée.
champions monde france footballCependant, ses prestations ont séduit Coco Suaudeau, qui le prend alors dans l’équipe professionnelle du FC Nantes. Petit à petit, le bayonnais d’origine gagne sa place de titulaire au sein de l’effectif des « Canaris » et devient même, à 20 ans, capitaine de l’équipe. Mais Nantes ne lui suffit pas. Malgré des résultats convenables, Didier Deschamps veut gagner ! Il signe alors pour l’Olympique de Marseille, qui domine alors le football hexagonal. Une progression logique !

Sauf que tout ne se passe pas comme prévu.
En effet, intégré dans une équipe de « stars » avec Bernard Tapie comme président, le jeune homme de 21 ans n’arrive pas à s’imposer. Et une défaite en demi-finale de Ligue des Champions contre Benfica ne l’y aidera pas. Le médiatique dirigeant alors lui montrera la sortie, en le prêtant aux Girondins de Bordeaux un an seulement après son arrivée sur la Canebière. Après un an, il pense retourner sur les bords de la méditerranée, vu les progrès qu’il a réalisé. Mais Bernard Tapie a une autre idée: l’échanger contre un joueur du PSG qu’il convoite. Didier Deschamps prend alors lui même le téléphone et va « négocier » vivement son retour sous le maillot blanc. Et il a eu raison ! Car il sera quelques années plus tard, le capitaine de l’OM qui soulèvera « la coupe aux grandes oreilles » que désirait tout Marseille depuis quelques années. Au même moment, il devient Champion de France et s’impose en équipe de France de Football.
juventus turin descahmps ligue championsSes prestations font que les clubs étrangers s’intéressent à lui et lors de l’intersaison 1994, Deschamps s’engage avec la Juventus de Turin. Il perdra la finale de la Coupe de l’UEFA 1994/1995 contre Parme mais devient un titulaire indiscutable de l’équipe turinoise. Malheureusement, même s’il remporte la Coupe intercontinentale, la Supercoupe de l’UEFA et 2 titres de Champion avec les « Bianconeri », il perd 2 fois en finale de Ligue des Champions: face au Borussia Dortmund en 1996 (1-3), et face Real Madrid l’année suivante (0-1).
Il se rattraper en devenant le capitaine de l’équipe de France championne du monde en France, en 1998. Après une année difficile à Turin, il est laissé libre par le club et s’engage avec Chelsea mais à part une Coupe d’Angleterre, le club a du mal à s’imposer au haut niveau. Avec l’équipe nationale, il remporte la Championnat d’Europe des Nations en 2000, et décide de dire « stop » aux « bleus ».
Nouveau club alors pour « la Desch' »: Valence, où il rejoint Jocelyn Angloma, qui n’est rien autre que son ancien équipier à Marseille mais surtout le joueur contre qui Bernard Tapie voulait l’échanger quand il devait revenir à l’OM. Il atteint une nouvelle fois la finale de la Ligue Des Champions, mais ne jouera pas cette rencontre perdue aux tirs au but par le club espagnol, restant sur le banc des remplaçants. A la fin de la saison 2000/2001, celui qui aurait pu devenir rugbyman, vu ses origines, décide d’arrêter sa carrière de joueur, mais ne laisse pas « tomber » le football pour autant.

didier deschamps coupe ligue monacoEn effet, il signe directement ( et pour 4 ans ) avec l’AS Monaco, où tout ne sera pas aussi « rose » qu’on pourrait le penser. Lors des 2 premières années à la tête du club princier, les résultats ne sont pas au rendez-vous. Le président monégasque l’annonce même comme partant à la fin de la saison 2002, après être passé à 3 points de la relégation. Mais Didier Deschamps est un battant ! Il sera vice-champion en 2003 et remportera la Coupe de la Ligue cette même année, indiquant alors qu » « un entraîneur n’existe qu’à travers les résultats ! ». Il en profitera également pour hisser, en mai 2004, le club du Rocher en finale de Ligue des Champions, au terme d’un parcours dantesque avec notamment des matchs contre le Real Madrid et Chelsea, qu’il éliminera. Malheureusement, il perd cette finale 2004 mais s’est forgé une belle réputation. Cette dernière ne lui sera cependant pas utile quand le club « rouge et blanc » le congédiera en septembre 2005 à la suite de « mauvais » résultats et surtout de l’élimination en Ligue des champions dès le troisième tour préliminaire.
Après une année comme consultant pour la radio RMC, Didier Deschamps retourne à Turin, mais comme entraîneur avec un objectif: faire remonter le club qui vient d’être rétrogradé par Ligue Italienne en deuxième division à la suite d’une histoire de corruption avec 9 points de pénalités. Mais « Dédé » réussit ce pari grâce à la discipline qu’il impose dans le club. Cependant, cette réussite ne lui permet pas de continuer, il décide de quitter le club en désaccord avec le directeur sportif.

Après une pause, là encore dans les médias, il devient entraîneur de l’Olympique de Marseille en 2009, où l’attend là aussi une grande mission. Le club phocéen n’a, en effet, plus remporté de titre depuis 17 ans. Il y remportera le titre de champion 2009/2010, que le club attendait, et 3 Coupes de la Ligue consécutivement. Malgré ce palmarès, et encore du fait de tension avec certains dirigeants, Didier Deschamps quitte le club.
Il succède alors à son ami Laurent Blanc à la tête de l’équipe de France, qu’il doit mener à la Coupe du Monde 2014. Cela passera par une rencontre de barrage. Ayant perdu 2/0 en Ukraine, les Bleus gagnent au retour 3/0 et gagnent alors le droit de participer au tournoi mondial se déroulant au Brésil. La France y perdra en Quart de finale contre les futurs vainqueurs allemands. L’objectif ayant été atteint, le président de la Fédération prolonge alors le contrat de Deschamps jusqu’à l’Euro 2016, se déroulant en France.Le basque constitue alors un « groupe qui vit bien », favorisant le collectif plutôt que les individualités, ce qui fait grincer des dents certains « spécialistes » du ballon rond. Mais malgré une place en finale, la France ne gagnera pas « son » championnat d’Europe, comme elle l’avait fait en 1984.
Mais il faut se remettre à l’ouvrage pour la Coupe du Monde 2018 et donc ses qualifications. Malgré des matchs inégaux, la France se qualifie pour le tournoi qui aura lieu en Russie, avec comme objectif annoncé une demi-finale. Le contrat du sélectionneur est alors prolongé jusqu’à la fin de l’Euro 2020.
Le 15 Juillet 2018, Didier Deschamps devient, après le brésilien Mario Zagallo et l’Allemand Franz Beckenbauer, le troisième homme à avoir gagné la Coupe du Monde en tant que joueur, et en tant que sélectionneur.

Pour résumer, et revenir au titre de cet article, Didier Deschamps a le pus beau palmarès du football tricolore:
– Capitaine de l’OM, premier vainqueur français de la Ligue des Champions 1993,
– Capitaine le l’équipe de France vainqueur de la Coupe du Monde 1998,
– Capitaine de l’équipe de France vainqueur de l’Euro 2000,
– Capitaine de la Juventus de Turin, vainqueur de la Ligue des Champions 1996,

Mais il a aussi l’un des plus beaux palmarès de « looser »:
– Finale de la Coupe de l’UEFA perdue en 1995,
– Finale de la Ligue des Champions perdue en 1997,
– Finale de la Ligue des Champions perdue en 1998,
– Finale de la Ligue des Champions perdue en 2000,
– Finale de la Ligue des Champions perdue, comme entraîneur en 2004,
– Finale du Championnat d’Europe des Nations perdue, comme entraîneur en 2016.
[ que ce soit pour les victoires ou défaites, je n’ai retenu que les compétitions majeures ]

didier deschamps desch dédé coupe monde vainqueurCe « petit » article est un hommage à Didier Deschamps, qui s’est toujours battu pour réussir et démontre bien que « l’expérience est la somme des erreurs » et que la réussite fait oublier les échecs. Donc pensez-y lorsque quelque chose ne « fonctionne » pas comme vous le voulez dans votre vie privée ou professionnelle !

One thought on “Le « looser » 2 fois Champions du Monde de Football !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.