Le travail ne se fait pas … au travail !

jason fried travail bureau réunion chef tedContrairement à ce que certains pensent, le travail depuis son domicile est plus efficace qu’au bureau.

Alors que certaines de mes connaissances m’indiquent ne pas pouvoir travailler chez eux car ils sont toujours importunés, la réalité est tout autre.
En effet, à la maison vous êtes maître de vos distractions alors que si vous êtes, par exemple, avec vos collègues, ceux-ci peuvent décider de faire appel à vos services aussi souvent qu’ils le veulent dans la journée et ainsi vous déranger dans votre activité.

C’est ce qu’explique Jason Fried, fondateur de 37signals et auteur du célèbre livre Rework, lors d’une conférence TedX Midwest en octobre 2010, en donnant notamment 2 éléments très perturbateurs du travail :

29 thoughts on “Le travail ne se fait pas … au travail !

  1. Je rejoins Jason Fried sur certains points, notamment sur le fait que les chances d’être distraits sont plus importantes au travail, ce qui constitue une grande partie de son argumentation. Mais après, j’ai envie de dire qu’on ne peut absolument pas généraliser. Déjà parce que certains n’ont pas spécialement envie (ni besoin) d’être ultra-productifs et préfèrent avoir une vie professionnelle agréable, avec des collègues qu’ils voient régulièrement. De plus, je ne pense pas que ce soit applicable à toutes les professions. Certaines d’entre elles imposent d’être « dans le bain », physiquement réunis avec d’autres personnes.

    RépondreRépondre
  2. Encore une vidéo excellente et tellement vraie ! Merci Olivier pour le partage.

    En plus des réunions, depuis quelques années il y a une nouvelle mode pour interrompre le boulot : de plus en plus d’entreprises utilisent une messagerie instantanée en interne… histoire d’être certains que personne ne puisse bosser tranquillement. Même si Jason Fried en parle, je trouve qu’un chat au boulot est vraiment nul : un mail, on peut en général y répondre un peu plus tard… mais un message instantané ? :-/ Et en général, si le logiciel de messagerie instantanée n’est pas lancé, la personne vous dérangera au téléphone pour avoir sa réponse.

    RépondreRépondre
  3. Le travail est aussi souvent un travail d’équipe qui ne se résume pas à une action solo. Je pense par exemple à la conduite de projet informatique où tous les acteurs (métier, développeurs, concepteur… ) sont justement réunis ensemble pour pouvoir inter-agir au plus vite…
    Il ne faut non plus sous-estimer le rôle social qui consiste à cotoyer des « vrais gens ». Le télétravail, le tête à tête avec son écran, ça des limites.

    RépondreRépondre
  4. Je rejoins cette idée. Personnellement, je travaille à domicile et je trouve que c’est encore plus agréable que d’être coincée entre quatre murs car sinon je finirai certainement dans un hôpital psychiatrique. J’arrive à vivre ma vie et à profiter de mes enfants et en meme temps j’aide mon mari, que demander de plus ?

    RépondreRépondre
  5. Salut Olivier,

    Etant un ancien M (le 1er) du M&M de J. Fried, j’ai supprimé le 2ème M (toujours du M&M) en:
    – Remplaçant les réunions de mon service par des dailyscrum de 10 min
    – Ne me rendant pas aux réunion qui ne faisaient pas l’objet d’une convocation formalisée décrivant les enjeux et objectifs opérationnels.

    Je suis passé de certaines semaines contenant 15h (et plus) de réunions à moins de 20h/mois.
    Productivité augmenté … car les objectifs doivent bien être atteins.
    Soirées et we sauvés (faut bien rattraper le temps perdu!).
    (j’en parlais il n’y a pas si longtemps: http://www.exam-pm.com/pourquoi-le-travail-ne-se-fait-pas-au-travail )

    Pour en revenir au commentaire d’Alain:
    Je fais de la conduite de projet en informatique et la réunionnite est bien un de nos plus grand ennemi.

    Pour travailler ensemble sur des projets, on leurs préfère (aux réunions) des équipes projet type « task force » avec incorporation d’utilisateurs clés à différentes étape du projet.
    Bien sure on garde les kickoff meeting, les revues projets ou certaines réunions lorsqu’il y a d’importantes modifications, mais pour les autres…

    Quant au rôle social… la machine à café est là pour ça non? (:

    RépondreRépondre
  6. Je travaille beaucoup mieux chez moi qu’au bureau, et surtout plus efficacement. Le fait d’être bloqué au bureau même si je n’ai rien à faire me parait insupportable, du coup quand il y a quelque chose à faire pour le coup je suis moins efficace. Je ne connaissais pas le livre; il a l’air intéressant

    RépondreRépondre
  7. Je dirais même après l’heure, c’est plus l’heure, c’est de la conscience professionnelle, j’ai la chance de travailler avec des personnes qui ne me demande pas 30 choses a faire, durant mon boulot que je dois faire, et ca aussi c’est une sorte de management que nous avons instauré.

    RépondreRépondre
  8. S’il est vrai que je préfère personnellement travailler à la maison car j’ai la maîtrise d’à peu près tout, les réunions et l’encadrement opérationnel d’une équipe ne peuvent jamais se faire efficacement à distance, d’où la nécessité de se rendre au bureau de temps en temps

    RépondreRépondre
  9. Le fait de sortir de chez soi offre tout de même certains avantages indéniables. J’aime beaucoup le travail de 37signals, et j’ai dévoré Rework en deux jours, mais je dois avouer qu’ils montrent parfois une vision « parfaite » du télétravail.

    Je lance actuellement une start-up, un site de rencontre au restaurant. Par de nombreuses fois, nous sommes séparés et nous ne pouvons pas tous être réunis, certains sont à l’extérieur, d’autres chez eux. Et généralement, ça ralentit le boulot abattu, pour la simple raison que l’effet de groupe, l’entraide, l’encouragement mutuel, la disponibilité font gagner du temps précieux. Envoyer un message prend plus de temps qu’interpeller à l’oral. Bien sûr, il faut faire très attention à ne pas gâcher son temps dans des discussions inutiles, s’organiser des « black-out » (moment où chacun a son casque et personne ne se dérange), etc.

    Après, évidemment, ça dépend je pense du type d’entreprise. La majorité des entreprises pourraient développer le télétravail, car chacun travaille de son côté. Mais pour une start-up où tout s’entremêle, c’est réellement difficile.

    Et enfin, soyons honnête, quand il y a la télé, la famille, le frigo juste à côté, c’est difficile de ne pas craquer. Et si on ne craque pas, on sait quand même qu’il est là, on y pense. Et le temps d’y penser, c’est déjà du temps de perdu ! Bref, je crois que les bureaux ont de beaux jours devant eux, surtout les co-working, où l’interaction avec d’autres personnes, d’autres secteurs, d’autres milieux professionnels, peuvent être très enrichissants !

    RépondreRépondre
  10. moi aussi je suis tout a fait d’accord avec lui, j’ai moi meme deja travailler dans un bureau mais c’est fous le nombre de distraction que l’on peut avoir sans seulement compter les appels du chef a chaque quart d’heure.

    RépondreRépondre
  11. bonjour,

    Le télétravail est très répandu aux USA, et se développe tout doucement en France. J’ai lu dans un livre, la semaine de 4h de Tim Ferriss, que de travailler à la maison nous permettait d’être plus productif et efficace. A ce que l’on pourrait croire cela peut paraitre absurde mais je suis d’accord avec cela. Comme vous le dite, à la maison on peut gérer son environnement et être tranquille. Alors qu’au bureau, on peut être dérangé toute les 5 minutes !

    Actuellement, le travail à domicile est plus prisé par les mères de famille qui veulent s’occuper de leurs enfants. Mais de plus en plus de cadres commencent à adopter le travail à domicile.

    A bientôt

    RépondreRépondre
  12. Il est clairement important d’être productif au travail, néanmoins on ne peut pas négliger les collèges de bureau : travailler est un acte social. Et de plus en plus de projet se gère en équipe.
    Cependant, pour être productif, rien ne vaut être bien clair avec les gens : « ton urgence n’est pas mon urgence ». Ils ont quelques choses d’urgence à vous demander, ce sera selon vos conditions et pas les leurs; Sinon vous vous faites « bouffer » comme on dit. Vos collègues abuseront de votre temps. Donc autant être clair et avoir des moments où on peut discuter, et des moments où on bosse sans interuption.

    Les interruptions c’est aussi l’email qui clignote, les tweets ou facebook, le téléphone qui sonne etc. Plus difficile à faire pour le téléphone, pour le reste, travailler offline permet d’augmenter sa productivité !

    RépondreRépondre
  13. Je crois que chaque cas est particulier, et le teletravail est également une opportunité pour les employeurs qui vont économiser de l’électricité, des m2 de bureaux, de l’éclairage … Il faut aussi savoir faire la part des choses à la maison et « cloisonner » la vie de famille et la vie pro…

    RépondreRépondre
  14. Je pense que le travail à domicile convient à certaines personnes plus qu’à d’autres, en effet lorsque je vois mes performances à domicile sont souvent inférieures à celles dans un bureau dans la mesure où on peut bien plus facilement être distrait chez soi qu’au bureau.

    RépondreRépondre
  15. Tout à fait d’accord, mais combien d’entreprises laisseraient travailler leurs employés chez eux?…

    Malheureusement, nous sommes encore bien loin de l’ouverture d’esprit qu’on pourrait trouver chez des entreprises étrangères.

    Les nouvelles technologies sont plus ouvertes que les autres concernant les libertés sur le lieu de travail (ou à la maison).

    Par contre, il est indispensable de s’arranger un petit coin travail chez soi, bien distinct du reste de la maison. Travailler chez soi ne veux pas dire glander!

    RépondreRépondre
  16. Effectivement, cela varie beaucoup d’une personne à l’autre, en particulier à cause de son environnement proche.
    Perso je travaille à la maison mais vu que j’ai une femme assistante maternelle, je ne rêve que d’une chose, reprendre un bureau loin de tout ce vacarme…

    Et puis il faut avouer que bosser avec de vraies personnes en contact direct favorise aussi l’échange de connaissances, nous permettant d’évoluer plus vite que seuls dans notre coin.

    De toute façon, la France n’est pas du tout prête à cela, les patrons peinent à accorder leur confiance même si les objectifs sont remplis à la finale. Ils ont pour la plupart, l’impression d’une perte de contrôle, ce qui a tendance à les faire paniquer, et non à les rassurer…

    RépondreRépondre
  17. Effectivement, la France est très conservatrice concernant le travail, quelques patron, laisse cette opportunité à leurs salariés de bosser ailleurs qu’au bureau, et les résultats sont là, je bosse chez moi 3 jours par semaine, car le contact avec d’autres personnes est primordiale, puis la communication aussi même si à l’heure d’aujourd’hui nous avons la technologie pour envoyer recevoir des documents instantanément, et le contact visuel, physique est quelque chose a ne pas négliger.

    RépondreRépondre
  18. Personnellement je trouve aussi que au bureau le stress monte plus vite, dès qu’il y a un problème ou alors quelque chose sur laquelle on bloque.
    A la maison on prend bien le temps de voir ce qui ne va pas de résoudre le problème calmement sans contrainte.
    Et donc on progresse plus vite.

    RépondreRépondre
  19. Pour moi, le travail depuis mon domicile est tellement difficile en tenant compte de mes conditions. Mais, au bureau, je suis obligée de travailler. Cette obligation s’accompagne d’une volonté de travailler et de donner le max pour progresser dans mon travail. Cependant, je nie pas qu’à certaines périodes du mois, je n’aie pas l’envie de travailler à cause d’une maladie ou d’autres choses relatives à mon humeur. En bref, si mon Boss me donne le choix entre travailler chez moi ou travailler au bureau, je vais lui répondre: je veux travailler au bureau sauf en quelques périodes du mois 🙂

    RépondreRépondre
  20. C’est risqué de laisser travailler un employé de chez lui, je préfère garder la un oeil dessus et le contrôle du travail fourni. En fait la question est propre à chacun, à chaque caractère.

    RépondreRépondre
  21. Je pense que cela dépend de l’état d’esprit du big boss, car par exemple nous qui sommes une agence de développement internet, nous n’avons qu’un quart de nos employés qui travaillent à l’agence même.. Les autres travaillent directement de chez eux ! et je vous garantie que les résultats sont bien meilleurs !

    RépondreRépondre
  22. Beaucoup de facteurs entrent en compte concernant le travail à la maison. Certaines personnes ont besoin d’être entouré et dirigé en direct, d’autres peuvent treavailler à distance et être productif sans avoir le boss derrière son dos…. Je pense que le temps passé sur les tâches affectées est plus important au domicile qu’au lieu de travail …

    RépondreRépondre
  23. Personnellement le travail depuis mon domicile est tellement difficile en tenant compte de mes conditions. Mais, au bureau, je suis obligée de travailler.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.