publié le 22 octobre 2012 par  en catégorie Conseils, Entreprendre

créateurLevons le voile sur ce que dit parfois un créateur de start-up et qui est, bien entendu complètement faux.

Pour éviter toutes remarques malvenues, je précise que ces « mensonges » sont données par Guy Kawasaki, fort de son expérience de « capital risqueur », dans son livre « La réalité de l’entrepreneuriat« .
Ainsi, l’ex-membre d’Apple indique que tous les entrepreneurs qui « pitchent » devant lui se servent au moins de 4 de ces mensonges.

1. »Nos projections sont basses »
Si les projections étaient vraiment basses, elles seraient à 0.
On sait très bien que le créateur de start-up essaie de coller du mieux possible à la réalité du marché … pour conquérir justement des investisseurs, qui connaissent le métier.

2. »Untel (Nom d’une compagnie très connue) va signer un contrat avec nous la semaine prochaine »
Le mensonge par excellence … qui ne sert à rien. Si l’investisseur hésite à vous accompagner, il va attendre la semaine suivante pour « voir » la compagnie dont il est question travailler avec vous.
Et quand il se rendra compte que cela ne se réalise pas, vous allez perdre toute crédibilité !

3. »Dès que nous aurons un financement, des employés clés vont nous rejoindre »
Le capital-risqueur va se renseigner sur ce que vous allez lui dire et donc si ce n’est pas vrai, cela va joueur en votre défaveur.
Si vous envisagez de recruter un dirigeant d’une société concurrente, demandez lui de contacter votre éventuel investisseur, ce qui aura un impact plus que positif.

4. »Personne ne fait ce que nous proposons »
Vous pensez avoir l’idée du siècle ? si c’est vrai, d’autres doivent déjà avoir les mêmes.
Peu de société peuvent se prétendre en monopole sur leur marché. Si votre produit, votre service a vraiment du potentiel, d’autres devraient déjà y travailler !

5. »Personne ne peut faire ce que nous faisons »
Mensonge qui rend le créateur arrogant, ce qui est un défaut que les investisseurs ne supportent pas.

6. »Il va falloir vous décider rapidement car d’autres investisseurs sont intéressés »
Il y a d’autres personnes qui veulent investir chez vous, tant mieux pour vous car si l’investisseur hésite, cette phrase le fera prendre la décision de ne pas vous accompagner. Vous bénéficierez d’autres soutiens donc ce n’est pas grave, si ?

7. »Oracle est trop gros-stupide-lent pour être une menace »
Vouloir concurrencer dès son lancement une grosse société reconnue démontre votre naïveté et votre stupidité. 2 éléments que ne recherche pas un investisseur.

8. »Nous avons une équipe qui a fait ses preuves »
Ah bon ? qui l’a dit çà ? Vous avez peut être des personnes qui ont réussi ailleurs mais entre travailler dans une société bien établie et participer à la création d’une start-up, le travail est différent.

9. »Les brevets nous protègent »
Le mensonge le plus proche de la vérité: en effet, les brevets vous protègent … mais si vous devez faire valoir vos droits face une multinationale, aire-vous « les reins » assez solides pour cela ? Il faut du temps et de l’argent, 2 choses que vous n’avez pas … sinon vous ne serez pas face à un investisseur.

10. »Nous avons seulement besoin d’atteindre 1% d’un marché de X milliards de dollars »
Le mensonge deux en un: pensez-vous qu’un capital-risqueur veuille vraiment s’engager dans une société qui ne vise qu’1% d’un marché ? Lui, cherche à faire le maximum de profits et non pas le minimum. Deuxièmement, réussir à atteindre 1% d’un marché de plusieurs milliards de dollars n’est pas si aisé, dire le contraire est ne pas savoir ce qui vous attend.

Bien entendu, le créateur de start-up enjolive son histoire et ment inexorablement. Confronté à ces mensonges, il existe 3 réactions:
– soit l’investisseur ne voit pas que vous mentez: dans ce cas, oubliez le car il ne connait pas son métier,
– soit l’investisseur comprend que vous lui mentez mais il s’en fout car il ne va pas investir,
– soit l’investisseur vous met face à vos mensonges: ils sont intéressés par ce que vous leur proposez et veulent voir si vous savez réagir face à leurs critiques.

Et si vous n’êtes pas convaincu par tout ce qui est écrit ci-dessous, le mieux c’est d’assister à des pitchs, par exemple lors de Start-up Week End, et de voir ce qu’un futur créateur dit … comme mensonge.



Deja 15 reactions.

  1. @MrSenouNews dit :

    « @euKlide: Les 10 mensonges du créateur de start-up – http://t.co/vRks6pyW« 

    RépondreRépondre
  2. Les 10 mensonges du créateur de start-up: Levons le voile sur ce que dit parfois un créateur de start-up et qui … http://t.co/TCcrF1oi

    RépondreRépondre
  3. destock dit :

    Sincèrement je ne suis pas du genre a baratiner, cela dit merci quand même de m’avertir. Quand je serais en face d’un capital-risque je réfléchirait a 2 fois a ce que je dirais.

    RépondreRépondre
  4. @phase3 dit :

    Les 10 mensonges du créateur de start-up http://t.co/zhqZ5rXh

    RépondreRépondre
  5. @LucOlivier dit :

    Les 10 mensonges du créateur de start-up http://t.co/MWUaYeYJ

    RépondreRépondre
  6. J’imagine que tout cela fait aussi parti du jeu. Une présentation de start up digne de ce nom doit intégrer tous ces éléments.

    En tout cas, difficile de passer outre ces pseudo mensonges.

    Julien

    RépondreRépondre
  7. Christian dit :

    Cela s’appelle enrober le message,
    Et on a tous fait cela un jour pour vendre une idée de sortie à ses amis ou même en draguant les filles.
    Ces exemples sont plus proches de la séduction que du véritable mensonge.

    RépondreRépondre
  8. Les 10 mensonges du créateur de start-up http://t.co/lkoHeRMB #entrepreneuriat

    RépondreRépondre
  9. @OmniJoinFR dit :

    Très intéressant : « Les 10 mensonges du créateur de start-up » /via @euKlide http://t.co/s71pEklz

    RépondreRépondre
  10. Bonjour,
    Merci pour l’article.
    « Il va falloir vous décider rapidement car d’autres investisseurs sont intéressés ». Ça c’est le plus grand mensonge que tous les entrepreneurs disent.

    RépondreRépondre
  11. @rhunold dit :

    Les 10 mensonges du créateur de start-up http://t.co/2jxu2kNA

    RépondreRépondre
  12. Hamzati dit :

    c’est drole mais au meme temps pertinent comme liste,
    surtout le point de l’arogance de certains createurs de startUP

    RépondreRépondre
  13. Osteo dit :

    En général, quand vous ne voulez atteindre qu’1% d’un marché, c’est que vous avez mal défini votre marché. C’est pourquoi je suis plus que d’accord avec celle la. On ne cherche jamais à prendre 1% de part de marché, mais à entrer sur des niches qui peuvent être tout aussi concurrentielles que le gros marché

    RépondreRépondre
  14. @fredgorre dit :

    Les 10 mensonges du créateur de start-up http://t.co/9hdwltAG via @euKlide

    RépondreRépondre
  15. On m’aurait menti depuis tout ce temps alors ? ;-) — Les 10 mensonges du créateur de start-up http://t.co/khZqb7AJ

    RépondreRépondre

Réagir:

ATTENTION: à l'attention des "pros du SEO", LOL, Toute demande de modification d'URL laissé dans un commentaire sera facturé 50 euros par commentaire à modifier. Merci de votre compréhension !