Les 11 raisons de ne pas demander à vos amis ce qu’il pense du prix d’un de vos produits…

11 raisons prix ami conseilUn article issu en fait d’un commentaire d’Yvon Cavelier sur le blog de Cédric Vimeux

Que ce soit un produit physique, une formation, un e-book se pose souvent la question du prix quand on désire vendre.
Et bien souvent, on demande conseil à ses amis pour savoir si le prix demandé n’est pas trop cher ou trop bas. Yvon nous donne 11 raisons qui font qu’il ne faut surtout pas demander à vos amis leur avis sur le prix que vous avez décidé.

Oubliez vos amis car:

1. Ils n’ont généralement pas l’expertise nécessaire pour se prononcer,

2. Ils ne sont pas passionnés par le produit en vente,

3. Et s’ils sont passionnés alors ils donnent un prix plus bas pour le toucher moins cher, 😉

4. Ils n’ont pas idée de ce qui se fait autour (concurrence, autres produits du même type),

5. Certains sont très radins,

6. D’autres sont bien trop gentils, et parce que c’est vous… ils disent ce qui vous arrange,

7. D’autres sont très optimistes quand il s’agit de vous. Donc ils disent : « Ouais, vas y ! fonce !»,

8. Certains disent qu’ils sont vos amis, alors qu’en fait ils voudraient vous voir vous planter. Donc ils vous disent l’inverse de ce qu’ils pensent,

9. Comme de bien entendu, on demande toujours ça alors qu’ils ont autre chose à faire. Donc ils répondent un peu au hasard…

10. Certains sont toujours pessimistes quand il s’agit de prendre des risques. Donc il vous répondent un prix ridiculement bas parce qu’ils pensent que vous tomberez de moins haut,

11. Et la dernière catégorie, la pire et la plus répandue de toutes parmi vos amis ou votre famille : Ils se contrebalancent totalement de votre produit, de son prix et du fait que si ça marche, vous gagnerez plus qu’eux. Alors soit ils ne vous répondent pas, soit il vous envoie vous faire contrôler le popotin sur une île grecque quelconque, soit ils vous réponde un truc qui de toute façon ne vous servira à rien.

En résumé, plutôt que de demander à vos amis, à votre famille ou à des personnes que vous croisez de temps en temps sur un forum ou un blog, pourquoi ne pas laisser vos clients décider ? Bon à savoir: si aucun de vos clients ne se plaint de vos tarifs (même en rigolant) , c’est que vous n’êtes pas assez cher ! 😉

Merci à Yvon de nous avoir fait partager sa réflexion et n’hésitez pas à visiter son site Copywriting Pratique qui explique comment « bien écrire »…

13 thoughts on “Les 11 raisons de ne pas demander à vos amis ce qu’il pense du prix d’un de vos produits…

  1. C’est tout à fait juste, les amis sont de très mauvais « conseilleurs ». Mieux vaut se fier à son intuition, et faire un tour de la concurrence ; c’est ainsi que je procède.
    😉

    RépondreRépondre
  2. Je plussoie, surtout le point numéro 6. On peut toutefois faire un split test, demander à des amis entrepreneurs leur avis (d’où l’intérêt d’avoir un réseau) ou demander à ses prospects, par exemple via survey monkey depuis sa newsletter et son blog non?

    RépondreRépondre
  3. @Martin: on peut tester ses prospects, mais à mon avis ceux qui ont les compétences pour savoir quel est notre juste prix n’ont pas du tout intérêt à nous le dire.

    RépondreRépondre
  4. Merci Olivier pour cet article, et aux différents intervenants d’en parler.

    Ca fait bizarre d’être cité ! Je suis célèèèèèbre ! Ouaiis !!

    Plus sérieusement, à chaque fois que j’ai demandé l’avis de mes prospects pour un prix, je me suis retrouvé avec un prix au ras des chaussettes.

    C’est pareil avec la question : Si un tel produit existait, est-ce que vous l’achèteriez ?

    La réponse : Oui bien sûûûûr !

    L’expérience a montré qu’il faut diviser le nombre de  » Oui bien sûûûûr ! » par 10 pour avoir le nombre plus ou moins prévu.

    Dès qu’il s’agit de sortir le porte monnaie, ça ne rigole plus.

    Plus généralement, vous voyez votre garagiste vous demander combien vous voulez payer votre vidange ??

    J’imagine votre tête 😀

    RépondreRépondre
  5. La sensibilité est l’ennemi de l’objectivité. Une connaissance aura un jugement faussé.
    Comme dirait mon bon Adrien, il faut tester et tester.
    On n’achète jamais au plus bas en bourse. Je me doute qu’au blogging on ne met jamais aussi le prix qu’il faudrait.

    RépondreRépondre
  6. Bonjour,

    Par expérience perso je ne pose jamais ce genre de question et SURTOUT pas dans mon entourage.

    En effet, le fait de vous connaitre fausse les réponses.

    Dans le même registre, lorsque je me suis mis à mon compte en 1996 heureusement que je n’ai pas écouté les gens car je serais encore en train de me poser la question si je me lance ou pas.

    Amicalement,

    Rick44
    http://plaque-au-platre.com

    RépondreRépondre
  7. Oui, comme vous le signalez « par expérience » on sait à qui il ne faut pas demander…mais quand on débite, c’est pas évident, je me rends compte tous les jours ! 😉 que ce soit en tant que client, ou en tant que fournisseur !

    RépondreRépondre
  8. Effectivement, le jugement d’un proche est fatalement biaisé (c’est bon je l’ai bien écrit, ouf).

    En voulant obtenir quelque chose de rationnel (un prix) en utilisant un moyen émotionnel (l’avis d’un ami), on risque à coup sur d’être à côté de la plaque.

    je trouve la conclusion vraiment pertinente : si vos clients ne se plaignent vous n’êtes pas assez cher. a méditer.

    RépondreRépondre
  9. Excellent ! Je n’avais pas du tout songé à cela.
    Je m’en rapellerrai 🙂

    @Martin : Il me semble avoir lu quelque part que les splits tests pour les prix étaient interdits (en France me semble-t-il)

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.