Les Factures, un « mal » nécessaire

Abordons ensemble aujourd’hui un élément important de toute entreprise : les factures !

Car ce sont les compostions essentielles de votre chiffre d’affaires. Beaucoup confondent clients en discussion, clients facturés et clients payés. Ainsi, certaines sociétés en difficulté financière mettent en avant le fait qu’elles ont des clients qui leur ont passé des commandes, et que donc, leur situation va s’améliorer : malheureusement, généralement, au lieu d’aller mieux la situation empire. Pourquoi ? Car un client qui indique son intention d’acheter n’achète pas forcément : ce serait trop simple. Et même s’il achète, encore faut-il qu’il paye !

Comment recouvrer ses factures ?

Je ne vous dirai pas d’utiliser systématiquement un logiciel de recouvrement de créances, mais c’est une des solutions qui s’offrent à vous, surtout si vous travaillez seul, pour que ce qui doit vous être payé le soit et dans le défacture mal nécessairelai requis. Car il faut savoir que dans le monde du « business », ce n’est pas comme quand vous allez faire vos courses et que vous payez en sortant du magasin, une fois vos achats réalisés.

En effet, le Code du Commerce réglemente les délais de paiement entre professionnels et cela peut impacter vos finances, comme vous aider dans ce domaine. Tout d’abord, il faut savoir qu’un professionnel dispose, selon la loi, de trente jours pour régler une facture qui lui est adressée. Un délai qui comporte certaines dérogations, qu’il faut donc prendre en considération notamment si vous n’avez pas les mêmes conditions envers les entreprises dont vous êtes vous-même client. Vous pouvez ainsi être payé soixante jours après l’établissement d’une facture, mais devoir en payer une dans les quarante cinq jours ! De ce fait, pendant quinze jours, votre trésorerie peut être négative. Donc, il faut bien négocier lorsqu’on émet une facture mais aussi quand on doit en payer, au risque de se retrouver dans une situation compliquée.

Gérer correctement sa facturation

Beaucoup d’entrepreneurs n’aiment pas faire de factures. C’est fastidieux pour eux, mais pourtant c’est le « nerf » de leur métier. Si aucune facture n’est émise, aucun argent ne va rentrer dans les comptes de la société et de ce fait, cette dernière risque de ne pas survivre longtemps. A l’inverse, si vos clients vous paient à 45 jours mais que vous payez à 60 jours, vous pouvez faire travailler l’argent et être encore plus bénéficiaire que vous ne le pensiez.

Rares sont les entreprises qui aiment garder des factures impayés. Cela peut leur donner mauvaise réputation et donc leur faire manquer des clients qui préféreront se tourner vers des personnes capable de payer rapidement. De plus, tarder à payer peut faire penser qu’il y a des problèmes pour la société.

Contrôler et relancer

Personnellement, je contrôle une fois par mois si j’ai des factures à payer et qui seraient en souffrance (ce qui ne m’arrive en fait jamais), et je regarde si je n’ai pas de factures à établir et/ou des clients à relancer car ils ne m’ont pas payé. Là aussi, il ne m’est jamais arrivé qu’un client prenne mal que je le relance : bien souvent, il se confond en excuses. Bien heureux, en fait, que je ne fasse appliquer la loi, qui me permettrait de leur imposer une indemnité pour compenser les frais de recouvrement mais aussi des pénalités de retard, qui sont généralement des intérêts à payer en plus.

Penchez-vous donc sur vos factures en vous rappelant que le proverbe dit « Qui paie ses dettes s’enrichit » !

Laisser un commentaire