Moi, entrepreneur …

Si vous souhaitez partager, il n'y a qu'à cliquer !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

patrick robin moi entrepreneurSouvez-vous il y a quelques mois François Hollande opposé à Nicolas Sarkozy lors d’un débat pour l’élection présidentielle.

Notre, désormais, président, s’était lancé dans une tirade construite sur une anaphore « moi, président… »
J’avais pensé à ce moment là que le procédé serait repris par beaucoup et notamment par des entrepreneurs. J’avais ainsi, moi même, débuté un billet « moi, entrepreneur.. » mais le temps se faisant, je l’ai laissé tombé. Jusqu’à ce matin, où j’ai pris connaissance d’un article écrit par Patrick Robin sur le Huffington Post intitulé « ne dîtes pas à ma mère que je suis un entrepreneur de gauche« . Il résume bien ce qu’est la vie d’un entrepreneur, un vrai, celui qui entreprend. Il faut dire que l’auteur sait de quoi il parle puisqu’il a créé lui même le site 24h00.fr.

Entrepreneur c’est quoi, en 2012 ?


Moi entrepreneur, j’ai mis 2 ans à oser me verser mon premier salaire
Moi entrepreneur, j’ai épuisé mes maigres économies pour investir dans mon premier projet
Moi entrepreneur, durant plusieurs années j’étais le moins bien payé de mon entreprise
Moi entrepreneur, il m’a fallu attendre 8 ans avant de prendre mes premières vacances
Moi entrepreneur, je travaille 6 jours sur 7 et ne parlons pas des horaires
Moi entrepreneur, j’ai sacrifié des amies et des amours
Moi entrepreneur, si je dépose le bilan, je suis marqué au fer rouge
Moi entrepreneur, si j’échoue je n’aurais pas le droit au chômage
Moi entrepreneur, après un dîner je retourne souvent travailler
Moi entrepreneur, je me suis souvent demandé comment j’allais faire mes échéances
Moi entrepreneur, je ne passe pas toujours de très bonnes nuits, ni de très bonnes journées d’ailleurs
Moi entrepreneur, en 30 ans j’ai créé une quinzaines d’entreprises et quelques 300 emplois sans doute
Moi entrepreneur, je n’ai jamais considéré l’argent comme un moteur, et quand il y en a je l’apprécie parce qu’il me permet d’entreprendre encore et encore…
Moi entrepreneur, je suis souvent reparti à zéro animé uniquement par la foi, l’enthousiasme et le gout de l’aventure
Moi entrepreneur, j’ai pris chaque fois tellement de plaisir à créer, construire, partager
Moi entrepreneur, j’ai fait des rencontres extraordinaires
Moi entrepreneur, je crois avoir créé de la valeur pour mon pays et j’en suis assez fier
Moi entrepreneur, sans doute coupable d’avoir « réussi », au yeux des autres tout du moins, je ne crois pas mériter d’être la cible de qui que ce soit comme si je devais avoir honte aujourd’hui d’avoir gagné de l’argent…
Moi entrepreneur, je ne crois pas devoir être catalogué de « riche » comme s’il s’agissait d’une insulte simplement parce que j’ai la chance d’avoir cédé certaines de mes entreprises à des montants qui ont été à la hauteur des risques et des renoncements qui leurs ont permis de se développer.
Moi entrepreneur, après avoir vendu ma première société j’ai tout réinvesti dans la suivante. Mais surtout je suis resté en France et j’étais même fier de payer mes impôts dans mon pays.
Moi entrepreneur, depuis 15 ans j’ai investi une partie de cet argent pour aider d’autres jeunes entrepreneurs – pour ceux qui s’imaginent que l’on ne fait cela que motivé par l’appât du gain, la rentabilité moyenne de ce type d’investissement est d’environ 2% l’an avantages fiscaux inclus (Mais les projets de la prochaine loi de finance pourrait bien nous décourager à tout jamais de continuer à prendre ce genre de risques imbéciles.)
Moi entrepreneur, je me sens persécuté, dénigré, mais aussi énervé, révolté et pour la première fois en 30 ans, découragé, démotivé… à quoi bon réussir, c’est tellement mal vu ces derniers temps.

Pourquoi j’ai recopié ce texte ?
Car il faut que chacun en prenne conscience: entrepreneur, pour comprendre la difficulté de leurs tâches mais aussi non entrepreneur pour savoir ce que c’est d’avoir à gérer une entreprise…
Aussi, j’ai envie de rajouter une phrase au texte ci-dessous:
« Moi, entrepreneur, malgré tout celà, j’ai envie de continuer à faire avancer la France ! »

Si vous souhaitez partager, il n'y a qu'à cliquer !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

14 thoughts on “Moi, entrepreneur …

  1. Bonjour,
    Le texte est excellent et résume bien toute la problématique d’être entrepreneur. C’est quand même très dommage d’en être arrivé à cette situation mais je sais que les entrepreneurs, dont je fais partie, sont des gens valeureux qui vont jusqu’au bout de leurs idées quoi qu’il arrive, donc j’apprécie d’autant plus que tu aies personnellement terminé le texte sur une note positive.

    RépondreRépondre
  2. Petite rectification sur « Moi entrepreneur, après un dîner je retourne souvent travailler »

    -> Moi entrepreneur, souvent je dîne en travaillant » !!!!!

    En tout cas le reste est vraiment représentatif des entrepreneurs !

    RépondreRépondre
  3. Je viens de voir cet article sur le Huffington Post. Je ne peux qu’approuver. Les français qui critiquent les riches et les entrepreneurs n’ont pas conscience que ce sont eux qui créent de la valeur.

    A force de voir ce genre de mentalité partout, on verra où en sera le pays dans 10 ou 20 ans. Quand on crache sur la réussite, alors plus personne ne veut réussir et plus personne ne veut faire avancer la société.

    Il y a de quoi être vraiment révolté…En tout cas, moi ça me révolte.

    RépondreRépondre
  4. Très bel article !
    C’est évident qu’on a souvent tendance à critiquer celui qui connait la réussite, mais tous ceux qui s’en sortent dans la vie ne naissent pas avec une cuillère en argent dans la bouche, nombreux sont ceux qui se forgent et se battent en faisant de trop nombreux sacrifices.
    C’est pour ça que personnellement, je n’ose pas entreprendre, peur de perdre, le confort et la tranquillité qui me permettent de profiter des miens, de ne pas me réveiller avec une boule au ventre ne sachant pas comment je vais gérer une situation. Mais jamais je ne cracherais sur ceux qui se donnent du mal pour s’en sortir !

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.