publié le 28 janvier 2016 par  en catégorie Conseils, Entreprendre

Le prix, que ce soit un produit ou un service, quand on est entrepreneur c’est une élément qu’il faut considérer.

Ne pas être trop bas, et ne pas être trop haut.
En fait, tout est une affaire de justification. Achetez une Ferrari ou une Renault aboutit au même résultat: vous conduire d’un point A à un point B, mais l’expérience utilisateur est totalement différente et justifie la différence de prix entre les 2 voitures.
prix-referenceDernièrement, j’assistais à un excellent séminaire sur la manière de vendre et nous avons abordé la question du prix. Le formateur nous indiquait qu’il indiquait clairement son prix et ne le « marchandait » pas comme on peut le voir parfois ( sur des videos notamment). Pourquoi ? tout simplement car celui-ci lui paraissait plus légitime mais surtout que la loi française n’autorisait ces « fausses annonces » tarifaires. On ne peut pas annoncer un produit à 10000 euros et le vendre au final 200 euros.

Tout le monde connait la règle à propos des soldes où le prix annoncé doit être justifié par rapport au prix le plus bas pratiqué lors des 30 derniers jours. Sauf que cela a changé récemment. En effet, le prix est désormais plus libre et les consommateurs auront des difficultés à s’y retrouver. La nouvelle réglementation indique que « le prix de référence, à partir duquel est calculée l’annonce de réduction de prix, est librement déterminé par l’annonceur. »
Donc le vendeur peut annoncer le prix qu’il désire s’il peut « justifier de la réalité et de la loyauté du prix de référence, servant de base à la réduction de prix annoncée ». Un élément donc beaucoup moins contraignant pour les vendeurs et j’ai ainsi vu des produits vendus plus chers pendant les soldes que hors ces périodes. 😉

Cette nouvelle disposition a été prise afin d’être en règle avec la directive européenne sur le sujet.
La directive européenne du 11 mai 2005 s’oppose ainsi à l’arrêté du 11 mars 2015 qui prévoit que « lorsqu’une annonce de réduction de prix est faite dans un établissement commercial, l’étiquetage, le marquage ou l’affichage des prix réalisés doivent préciser le prix annoncé et le prix de référence ». Selon la Cour de Justice de L’union Européenne, l’absence d’indication du prix de référence dans une annonce de réduction de prix ne figure pas parmi les pratiques commerciales réputées systématiquement déloyales par la directive européenne.
Il est donc interdit d’obliger les commerçants à indiquer le prix de référence d’un produit à partir duquel une réduction de prix annoncée est calculée ; l’éventuel caractère déloyal de cette pratique ne peut que s’apprécier au cas par cas.



Deja 2 reactions.

  1. Nouveau texte sur le « prix de référence » https://t.co/9wNSz7mHba

    RépondreRépondre
  2. Nouveau texte sur le « prix de référence » https://t.co/3TCIzhBdnC #tpe #pme

    RépondreRépondre

Réagir:

ATTENTION: Les commentaires n'apparaissent pas dès que vous les avez validé. J'en prends connaissance et si celui-ci est conforme à la charte du site, je le mets en ligne ... à ce moment là, vous ne pouvez plus le modifier !