Paroles d’Entrepreneurs #1: Olivier Ruffin

Si vous souhaitez partager, il n'y a qu'à cliquer !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Premier épisode d’une nouvelle « série » sur euKlide: des interviews d’entrepreneurs ou de blogueurs.

Pour débuter, j’ai demandé à Olivier Ruffin de répondre à mes questions. Celui-ci ne s’est pas fait prier et a gentiment accepté cette « épreuve ».
Olivier est une rencontre qui je dois à internet et à chaque fois que je le croise, j’apprends énormément … on peut le retrouver sur twitter sous @veilleperso.

Bonjour Olivier, très beau prénom tiens [ 😉 ], je te connais depuis un bout de temps mais plutôt que de te présenter, je vais te demander de le faire. Qui es-tu ? Et que fais-tu ?
monae screen olivier ruffinJe m’appelle Olivier Ruffin, dans d’autres vies, j’ai été consultant internet, puis hébergeur de sites web, et maintenant je suis éditeur de services web (les plus populaires sont monae.fr, un outil simple de facturation en ligne, et replay.fr, le guide de toutes les émissions de télé disponibles en replay sur internet). A l’occasion, je suis aussi blogueur sur veilleperso.com, je m’investis dans d’autres projets avec des associés comme c’est le cas sur Alerti.com, un service en ligne de gestion de votre réputation numérique ou bien je réalise un peu de prestation pour des amis.

Tu connais le monde de l’internet et le monde de l’entreprise, est-il facile de créer sa boîte dans le web ?
Au niveau administratif, créer une boite dans le web ou autre, c’est pareil: les démarches vont en se simplifiant depuis quelques années, on peut faire de plus en plus de choses en ligne, ce qui est pratique. Par contre l’avantage de travailler dans le web comparé à d’autres métiers, c’est qu’on peut démarrer la plupart des activités web avec très peu de budget: un simple ordinateur et une connexion internet, et roule ma poule 😉 Maintenant, faire grandir son projet est au moins aussi compliqué que dans les entreprises traditionnelles, et il faut se méfier du mirage qu’est la popularité instantanée qu’on peut acquérir par exemple après un article sur techcrunch 😉

Tu as toujours la bonne idée: le top des blogs, replay, monae ? Tu te réveilles un matin avec l’idée ou c’est le fruit d’un brainstorming ?
replay screen olivier ruffinNon pas de brainstorming ;-). Les idées ont tendance à venir plutôt spontanément, soit au cours d’une discussion, soit tout simplement pour répondre à un besoin que j’ai. Une fois l’idée trouvée, si je n’ai pas le temps, je la note dans un coin pour ne pas oublier, sinon je creuse le sujet pendant quelques jours pour valider sa viabilité, et enfin je réalise une beta, généralement en moins d’1 semaine, histoire de voir les choses s’animer et commencer à tester avec des vrais utilisateurs … Cela va donc assez vite, c’est l’avantage d’être développeur de formation 😉

Quel est le service, l’entreprise que tu aurais aimé créer ?
Twitter! Le concept est tellement simple et pourtant si puissant. Alors que la plupart des services web passent leur temps à courir pour ajouter des fonctionnalités, twitter depuis toutes ces années ne continue à proposer qu’une seule fonctionnalité: dites ce que vous faites, en 140 caractères… Peu de services connaissent un tel succès en restant aussi basique.

Qu’est-ce qui fait, d’après toi, qu’une entreprise réussit ou au contraire qu’elle se plante ?
Je suppose que c’est en grande partie la chance, la chance d’être présent au bon moment, avec la bonne idée et la bonne équipe pour bien la réaliser, ainsi que la chance d’avoir les bonnes connexions au bon moment pour faire grandir le business… La chance peut se provoquer, bien entendu, mais il restera toujours une part de hasard à mon avis. Il faut donc tenter, encore et encore.

photo interview olivier ruffin


Tiens, d’ailleurs, on entend ici et là, qu’il faut s’être trompé pour réussir … as-tu vécu un échec cuisant ( un projet auquel tu pensais et qui n’a pas donné les résultats escomptés ) et qu’en as-tu retenu ?

C’est un mythe, qui signifie juste qu’il faut en permanence se remettre en question et qu’il y a toujours des leçons à tirer de toute situation. Il y a pleins de gens qui réussissent sans pour autant avoir connu d’échec. Personnellement, l’échec que j’ai vécu ces dernières années, c’est Ziki.com, qui est arrivé bien trop tôt sur le marché, et que nous n’avons pas réussi à faire décoller avec mes associés, et la leçon c’est qu’être en avance c’est bien, mais c’est usant 😉

Tu es ton propre patron … pas trop dur ? Tu ne travailles que 39h ? moins ? Plus ?
C’est le bonheur: je suis un ours, je l’assume, et donc pouvoir vivre au fond de ma grotte tranquille, c’est un vrai luxe 😉
Je suis devant mon ordinateur entre 50 et 60h par semaine maintenant je ne fais pas de séparation entre ce qui est du travail pur et ce qui est annexe (veille technologique, surf pour le plaisir, etc).

Comment t’organises-tu ? C’est quoi une journée type d’Olivier Ruffin ?
Aucune organisation type, au contraire, c’est même plutôt anarchique, en fonction des projets, de l’humeur, du temps qu’il fait, même si en gros dans la journée je fais toujours au moins un peu de développement, pas mal de veille (environ 2h par jour) et des confs call (télétravailler ne veut pas dire être coupé du monde).

Tu te vois où dans 1 an ? Et dans 5 ans ?
Sincèrement j’en sais rien et j’ai du mal à jouer à madame Irma.

Quels sont les conseils que tu pourrais donner à un futur entrepreneur ?
Il faut être le propre utilisateur du service que vous construisez: c’est pour moi la seule manière de construire un service viable. Si vous passez vos journées dans votre produit, vous découvrez rapidement ce qui va et ne va pas, sans attendre que vos utilisateurs se plaignent 😉 Il faut aussi persévérer et ne pas écouter les rabats-joies, tout ces gens soit disant de bon conseil, qui vous disent que ce n’est pas possible ou qui tente de rabaisser ce que vous faites.

Et en 140 caractères, tu nous ds quoi d’intéressant ? 😉
Je n’ai jamais dis que des stupidité en 140 caractères, pour les trucs sérieux, j’ai besoin de plus de place 😉

Quelque chose à rajouter ?
Merci à toi pour cette interview, et longue vie à ton nouveau site 🙂

Merci à toi Olivier d’avoir « essuyé les plâtres » et d’avoir pris le temps de répondre à ces questions.

Si vous souhaitez partager, il n'y a qu'à cliquer !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

6 thoughts on “Paroles d’Entrepreneurs #1: Olivier Ruffin

  1. Intéressant cette interview d’un « web entrepreneur en série ». Je ne connaissais pas Olivier, il a un très beau parcours. Chez Amen il faisait partie des fondateurs ou il a rejoint l’équipe en cours de route ? Ca aurait intéressant d’expliquer comment il est passé de « haut dirigeant » chez Amen à entrepreneur, car la transition n’a pas été simple j’imagine.

    RépondreRépondre
  2. @Aurélien: Chez Amen,il faisait partie de l’équipe dirigeante mais l’arrivée d’un nouvel actionnaire a mis la société dans une situation particulière puisqu’il a été mise à pied et que les employés se sont mis à grève du coup: http://www.01net.com/article/274812.html

    J’ai fait un focus sur son parcours d’entrepreneur sans vouloir remuer  » le couteau dans la plaie « …

    Merci de ton passage Aurélien !

    RépondreRépondre
  3. @Aurelien, je ne suis pas cofondateur d’Amen, j’étais directeur technique associé. Le jour ou je n’ai plus été en phase avec l’orientation prise par la société, je suis parti vers de nouvelles aventures: rien de difficile ni de compliqué, juste une volonté de ne pas perdre de temps à faire des choses qui ne me passionnent pas 😉

    Etre un « dirigeant » n’est vraiment pas mon carburant, j’aime apprendre et faire germer des projets, j’aime beaucoup moins quand un projet devient essentiellement une gestion du quotidien, et donc je préfère dans ce cas passer la main à des gens plus compétents pour faire ce genre de choses, et partir vers de nouveaux horizons 😉

    RépondreRépondre
  4. Bien chouette interview 🙂
    Enfin tu dois le savoir, je suis un adepte des interviews d’entrepreneurs, c’est tellement enrichissant et motivant à chaque fois.
    Je suis d’accord avec Olivier, il faut résister aux « assauts » des rabats-joie. Mais il ne faut pas les fuir, car certains apportent des commentaires constructifs malgré tout et permet de peaufiner le concept.

    RépondreRépondre
  5. Merci Olivier² pour cet article, l’interview est très intéressante, réaslistes et sincères, très loin des réponses d’un marchand de sable.

    @Olivier R. Qu’elle est donc la suite pour ziki?

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.