publié le 4 octobre 2012 par
       en catégorie Conseils, Entreprendre

internet business réussite échecInternet est la meilleure chose pour le business … mais aussi la pire.

Sur le web, on peut aller vite pour créer un site, on peut même aller trop vite !
Même si Tim Ferris a écrit « la semaine de 4 heures« , ceux qui ont lu cet ouvrage comprennent bien qu’il faut travailler plus que çà. C’est ainsi que bon nombre d’entrepreneurs n’ont pas succès qu’il escomptent pendant les 2 premières années de leur business. Pourquoi ? car diriger une entreprise s’apprend et nécessite un rythme totalement différent de celui d’un salarié.Vous avez besoin de vous créer un « réseau », c’est à dire un vivier de contacts qui va vous permettre de vous aider. Soit à répondre à vois interrogations, soit à diffuser vos informations.
Même très motivé, on de devient pas un bon guitariste ou un excellent joueur de football du jour au lendemain. Au delà des compétences intellectuelles ou physiques, il y a les compétences mentales à avoir.

Entreprendre, c’est sortir de sa zone de confort.
Il faut souvent mettre son orgueil de côté et oser, par exemple, demander de l’aide. Un business ne peut se construire qu’avec les informations trouvées sur internet. Il faut confronter ses idées et entendre les éventuelles critiques. Et ne pas changer de projet dès les premières « erreurs ».
Il y a quelques années, je travaillais au sein du service client d’un opérateur de téléphonie mobile. Je peux vous dire que même si vous avez un script à lire, il n’est pas évident d’être naturel au téléphone. Et encore, je ne faisais que « décrocher » le téléphone … mais cela m’a aidé quand, quelques années plus tard, j’ai changé de job pour devenir Conseiller Clientèle au sein du grand groupe automobile. En effet, je devais « appeler » les clients « mécontents ». J’ai pu remarqué que mes collègues dont c’était le premier métier avaient du mal à téléphoner et préférer répondre par courrier. Ce qui leur prenait plus de temps, donc ils « traitaient » moins de clients et avaient des « relances » de ces derniers, puisque ceux-ci pensaient que l’on envoyait un courrier type. ( ce qui était vrai pour certains ).
Nul doute que si j’avais abandonné après mes premiers mois de travail au téléphone, je n’aurai pas su gérer les clients « mécontents ».
L’apprentissage prend du temps … et même le business sur internet: on ne passe pas de 0 visiteur sur un site à plus de 1000 en partant de rien.

Il faut persévérer ! comme quand vous avez appris à faire du vélo …
Vous avez réussi de suite sans les roulettes ? Vous n’êtes pas tombé ? On a cru en vous et vous avez réussi !
C’est ainsi que le business sur internet n’est pas « donné » à tout le monde: si vous n’êtes pas près à accepter les tâches qui incombent à votre nouvelle fonction et si, surtout vous ne croyez pas en vous. ( les autres ne pourront croire en vous à ce moment là )

Etre entrepreneur, ce n’est pas liberté, surtout au départ …
Alors pensez-vous que le business internet est fait pour vous ?

[ Billet adapté de Why Most Internet Businesses Fail ]



Deja 12 reactions.

  1. Pourquoi la plupart des business sur internet ne sont pas des réussites: Internet est la meilleure chose pour le… http://t.co/tS050663

    RépondreRépondre
  2. Stickeramoi dit :

    Salut Olivier,

    Il faut de la motivation, mais dans notre société nous voulons tout tout de suite… j’ai appris la patience avec ce projet d’entreprise de stickers.

    En tout cas comme tu le dis il faut y aller doucement, le problème d’internet est le « trop » : trop d’info, trop de choses à faire, trop de domaine à gérer au départ, il ne faut pas faire l’overdose de trop..

    Alex de (du blog Retaill)

    RépondreRépondre
  3. Salut,

    Je pense que ceci est valable pour tout travail. Il ne suffit pas que de vouloir et au premier coup dur laisser tomber. Mais par contre, sur le net, c’est encore plus dur, il n’y a pas de théorie toujours valable, car il faut évoluer en même temps que son temps.
    Enfin bref, pour avoir les bons résultats, il faut donner le meilleur de soi.

    RépondreRépondre
  4. Le problème c’est que beaucoup de gens pensent qu’ils vont se goinfrer sans trop bosser en lançant un business sur Internet, mais la concurrence est rude, peut-être plus qu’ailleurs puisqu’on peut commencer seul avec un ordinateur et une connexion.

    RépondreRépondre
  5. Christian dit :

    Bonjour Olivier,

    Je te rejoins dans ton analyse,
    et je dirais en plus que si les gens se plantent c’est parce qu’ils se lancent avec la mauvaise idée de l’appât du gain, et quand au bout de 1 ans ils n’ont pas gagné un centime, ils se démotivent.
    Pour durer, le fric ne doit pas être le but à court terme, un business man doit être passionné.

    RépondreRépondre
  6. Al dit :

    D’accord avec toi Olivier,

    Etre entrepreneur, c’est oublié les 35H du salariat, le travail est complétement différents, multiples et enrichissant. Il faut toucher à tout et etre partout.

    C’est fabuleux je trouve, entrepreneur LifeStyle :)

    RépondreRépondre
  7. @techmefr dit :

    Pourquoi la plupart des business sur internet ne sont pas des réussites http://t.co/EInHYWUw

    RépondreRépondre
  8. @erdelcroix dit :

    Pour remettre quelques idées en place : Pourquoi la plupart des business sur internet ne sont pas des réussites http://t.co/Z2T8YPGe #VAD

    RépondreRépondre
  9. @BarbHADDAD dit :

    « entreprendre c est sortir de sa zone de confort » RT @erdelcroix http://t.co/3y7uQiMg

    RépondreRépondre
  10. Pourquoi la plupart des business sur internet ne sont pas des réussites http://t.co/d2VyTtbr #ecommerce

    RépondreRépondre
  11. Vraiment un très bon résumé de la situation quand on se lance dans son propre business sur internet, il est vrai que c’est pas l’eldorado que certains veulent bien nous laisser croire… Ce billet permet de recadrer un peu les choses… Intéressante lecture ;-)

    RépondreRépondre
  12. Stickers area dit :

    C’est vrai que lorsqu’on monte un business sur Internet il faut être persévérant. On ne va pas réussir tout de suite les premiers mois, mais c’est la même chose pour les business qu’on créer in real life. J’ai un ami qui à lancé un e-commerce depuis maintenant 6 mois et ça commence bien, mais il n’a toujours pas réussi à avoir son retour sur investissement (hébergement, nom de domaine etc etc). Donc un business sur Internet c’est aussi risqué ! On a rien sans rien.

    RépondreRépondre

Réagir: