Qu’est-ce qu’une Fiduciaire ?

Retour à la genèse de ce blog : le temps où on me posait toujours les mêmes questions sur le monde de l’entreprise et où j’ai donc pensé regrouper mes réponses plutôt que de me répéter sans cesse.

Aujourd’hui donc, je vais répondre à une interrogation que l’on m’a faite plus d’une dizaine de fois : qu’est-ce qu’une fiduciaire ?
Peut-être n’avez vous jamais entendu parler de ce mot, alors que vous êtes à la tête d’une entreprise depuis quelques années et c’est peut-être normal car ce mot est surtout utilisé hors de France. La fiduciaire (en Suisse par exemple) est un métier qui en comporte en fait plusieurs. Et du coup, c’est un gain énorme pour ceux qui l’utilisent.

fiducaire expert comptable gérer entreprise

Bien entendu, cette fonction peut être celle d’une personne physique ou d’une personne morale (entreprise).
Vous aurez remarqué le « fi » du début du mot qui fait obligatoirement penser au mot Finance. Et la grande majorité du travail d’une fiduciaire « tourne » autour de ce domaine. Mais on y trouve aussi de la domiciliation d’entreprises ou de personnes, la révision des comptes, l’établissement de fiches de salaires, de la comptabilité. Certaines tâches administratives comme l’ouverture, la gestion ou la fermeture de comptes bancaires, des révisions ou des audits font aussi partie de ses missions, comme d’ailleurs la gestion des ressources humaines et celle des déclarations fiscales, la gestion des ressources humaines… En France, cela pourrait être comparé à un Expert-Comptable.

Rôle d’une fiduciaire ?

Avec des missions élargies, la fiduciaire en Suisse à Genève par exemple est un allié précieux pour les entreprises, quelles qu’elles soient, même à l’l’heure d’internet. Je dirai même surtout à l’heure d’internet : en effet, il n’est plus ici question de gérer les comptes annuels du’une société, mais bien de conseiller celle-ci en l’aidant dans ses différentes démarches.
Pour cela, de nombreux échanges ont lieu entre les parties car chaque société a ses spécificités et donc des besoins qui lui sont propres. Entre une PME et une start-up, les obligations ne sont pas exactement identiques.
Ainsi, la fiduciaire agit comme un réel collaborateur de l’entreprise en l’accompagnant dans chaque phase de son développement: démarrage, croissance, fusion et acquisition, maturité, liquidation, etc. La fiduciaire partage son savoir appris auprès d’autres entreprises à l’entreprise dont elle d’occupe.

Pourquoi passer par une fiduciaire en Suisse ?

On pourrait se dire que l’on a un réseau performant et qu’il n’est donc pas nécessaire de confier ses intérêts à ce type de structure. Mais l’enjeu de la maîtrise de la comptabilité dans un autre pays est essentiel et il vaut mieux faire confiance à des professionnels locaux reconnus, notamment parce que ceux-ci sauront réagir rapidement aux modifications éventuelles de lois et/ou de règlements.

A quel prix ?

Comme toujours, la notion de prix est relative : tout dépend de que vous désirez, si vous êtes en phase de création ou de développement… Votre fiduciaire sera-il disponible facilement ou faut-il l’appeler 10 fois avant d’avoir quelqu’un apte à vous répondre ? Les personnes à votre disposition sont-elles compétentes ? Ou avez-vous affaire uniquement à des « stagiaires » ?
Le coût d’une fiduciaire doit ainsi se rapporter au travail réalisé et à sa durée de réalisation.

J’espère que cet article vous a éclairé sur la notion de fiduciaire et vous donne rendez-vous pour une prochaine question, et une prochaine réponse…

Laisser un commentaire