Les réalités de la vie d’un entrepreneur

Si vous souhaitez partager, il n'y a qu'à cliquer !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Entrepreneur, beaucoup aimeraient le devenir …

Peu passent du « côté obscur », pour quelles raisons ?
Tout simplement car, contrairement, à ce que beaucoup pensent être son propre « patron » n’est pas si facile que cela. Il n’y a pas d’école pour devenir « entrepreneur », même si certains peuvent faire miroiter le contraire. Devenir ( et surtout être ) entrepreneur est un engagement de chaque instant, avec des réalités à considérer. Ce n’est qu’en prenant conscience de ce qui peut l’attendre qu’un entrepreneur, jeune ou plus âgé, peut réussir.

Le site « On Start Ups » a listé dernièrement 11 dures réalités de la vie des entrepreneurs, les voici adaptés ci-après:

1. Votre première idée n’est pas couronné de succès

Rares sont les entrepreneurs qui réussissent du premier coup.
Que ce soit un projet étant enfant ou un projet professionnel, l’entrepreneur est quelqu’un qui n’attend pas et agit. Mais souvent, la réussite n’est pas au rendez-vous. Ce n’est pas obligatoirement parce que vous avez fait des erreurs, que vous n’êtes pas intelligent, c’est souvent parce qu’il faut en passer par une phase d’apprentissage qui va vous permette ensuite de mener à bien des idées qui auraient pu paraitre farfelues au prime abord.

2. Vos amis et votre famille ne comprennent pas ce que vous faîtes !

Prenons l’exemple de nombre d’entre nous qui travaillons sur internet: difficile d’expliquer précisément à des personnes en dehors de ce milieu ce que nous faisons. Internet, c’est vaste: si on parle de Graphisme ou de Rédaction, vos interlocuteurs vont certainement comprendre de quoi il s’agit mais si vous leur dites Community Manager, Génération de Contenus, Référencement, Optimisation, vous obtiendrez, au mieux, d’autres questions interrogatives. Et cela est vrai pour d’autres domaines que l’informatique !

 3. Vous gagnez moins que le minimum réservé à un salarié

Ah le mythe de l’entrepreneur richissime ! Combien y-en-a-t-il exactement ?
Bien peu comparé à la masse de ceux qui se lancent dans une activité. Je dirai même que si vous souhaitez réellement gagner votre vie rapidement, ne vous lancez pas dans l’aventure entrepreneuriale. Même si je dis qu’il faut « décrocher » et « s’aérer l’esprit », rares sont les moments où je ne pense pas à un projet, à une nouvelle idée. Que j’aille courir, regarder un film, manger chez des amis, j’ai toujours quelque chose qui me rattache à mon activité.
Si on prend le cas d’un employé d’une société d’espaces verts, une fois sa journée finie, sa semaine achevée, il n’a pas à se préoccuper ( ou alors très rarement ) de ce qui va l’attendre le lendemain, la semaine suivante, le mois prochain.

 4. Vous devez être patient

En cas de succès ou en cas d’échec, il faut savoir qu‘on ne construit pas une entreprise en quelques mois
Bâtir une entreprise, c’est comme construire une maison: il faut avoir de bonnes fondations avant de vouloir construire un étage. En France, beaucoup de jeunes entreprises « ferment » au bout de 3 ans d’existences, pourquoi ? Car c’est à partir de ce moment là que les charges sociales sont régularisées par rapport à la première année, et c’est dur à vivre pour certains entrepreneurs qui s’interrogent alors sur leur faculté à continuer.

5. Votre statut ne veut rien dire

Vous avez créé votre entreprise, comment vous définissez-vous ? Président, Directeur, Fondateur ?
En vérité, vous êtes bien plus que cela: à la fois directeur, secrétaire, administrateur, commercial, consultant … il n’y a pas une fonction dédiée à l’entrepreneur mais plusieurs.
Plusieurs « casquettes » pour un seul homme ( ou une seule femme ) mais un seul salaire, qui n’est pas le cumul de tous les « métiers » réalisés.

 6. Créer une équipe de travail n’est pas facile

Quand je rencontre des futurs créateurs d’entreprise, je suis parfois surpris de leur projet. Non, pas parce que leur activité me semble surprenant mais plus par l’équipe qu’ils constituent. Généralement, je me retrouve face à un groupe d’amis qui se sont « alliés » car ils ont une passion, une envie commune … et généralement, ils ont les mêmes compétences !
Alors qu’une entreprise pour se réaliser doit être l’agrégation de talents complémentaires. En informatique notamment, on oppose parfois « développeur » et « graphiste », or les 2 sont essentiels à une société. Et il est difficile de trouver les personnes qui vont accepter de se fondre au « moule » de la société.

 7. Vous ne pouvez pas tout faire tout seul

Difficile à accepter pour un entrepreneur mais la stricte réalité.
Un entrepreneur doit déléguer s’il veut pouvoir se concentrer sur ce qu’il maîtrise le mieux. Non seulement, on y gagne du temps mais surtout le travail est, souvent, mieux réalisé.
Il faut être fier d’avoir des partenaires à qui on peut avoir confiance et s’en servir, autant que vous les servez.

 8. Votre santé est importante

L’entrepreneur, c’est vous ! Si vous n’allez pas bien, l’entreprise n’ira pas bien.
Il faut savoir prendre soin de soi même. Il vaut mieux se reposer pendant quelques minutes tous les jours plutôt que de subir un « burn-out » qui sera fatal à celui qui entreprend et à la société qu’il gère.

9. Il y a des éléments incontrôlables

Le commandant du Titanic n’avait jamais pensé que la croisière inaugurale qu’il mènerait serait la dernière de son bateau. On ne peut pas prévoir l’imprévisible, cela serait trop simple … il faut juste prendre en considération le fait que tout peut arriver ! Même ( et surtout ) le plus incroyable qui soit. Ainsi, certaines sociétés n’ont pas qu’une sauvegarde de leur données mais plusieurs, au cas où le « dispositif de secours » soit lui aussi hors service.

10. L’école ne vous apprend pas à devenir entrepreneur

Comme je l’ai dis dans mon paragraphe d’introduction, « il n’y a pas d’école pour devenir entrepreneur » ! Etre entrepreneur, c’est se former constamment, c’est apprendre ( sur les autres et sur son travail ), c’est rencontre les autres, échanger, partager …

Je ne doute pas que certaines réalités sont sujettes à discussion et heureusement dailleurs. Je me reconnais dans la plupart de celles décrites et je rajouterai qu’un entrepreneur doit aussi ( et surtout ) savoir gérer son temps, afin de ne pas se disperser dans des tâches chronophages.
J’ai hâte de savoir ce que vous pensez de tout cela …

Si vous souhaitez partager, il n'y a qu'à cliquer !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

14 thoughts on “Les réalités de la vie d’un entrepreneur

  1. Tu as raison de préciser que la voie de l’entrepreneur n’est pas une poule aux oeufs d’or. C’est une aventure PASSIONNANTE, mais c’est une aventure très exigeante qui demande un travail acharné.

    Mais en tout cas, moi j’adore 🙂

    RépondreRépondre
  2. Bien développé et sonne assez juste. Dans la grande majorité, diriger une entreprise, la faire aller de l’avant pour conquerire « le monde » represente bien des « batailles » de chaque instant où l’on ressort victorieux ou accusant une défaite, soit dis, rien n’est acquis comme exprimé dans votre article.
    Le naturel dans tout cela est représenté par la naissance, la vie « courte ou longue » et la fin de vie.

    Bonne chance à tous les entrepreneurs !

    RépondreRépondre
  3. Très juste !!
    Un de mes mentors disait : « Etre entrepreneur ce n’est pas difficile, ce qui est compliqué c’est de l’être tous les jours… »

    Car effectivement, il y a des jours ou cela ne se passe pas comme on le voudrait et à la différence des salariés, on en subit les conséquences directement :), mais c’est tellement plus épanouissant et intéressant…

    RépondreRépondre
  4. « Vos amis et votre famille ne comprennent pas ce que vous faîtes ! »
    >> Oh que oui, pas facile de comprendre les entrepreneurs. Même parfois je « mens » lorsque je cherche des informations auprès des services administratifs de notre pays… Car trop souvent les interlocuteurs ne nous aident pas…. La semaine dernière la CCI me sort mais Monsieur je vous conseille je prendre nos services car créer 3 sociétés il vaut peut-être mieux ne faire qu’une structure juridique… Elle m’a épilogué pendant 5 minutes les avantages etc. j’ai coupé court en lui disant que mon notaire savait parfaitement ce qu’il fallait faire. Et je dis à mon notaire que je pense que le conseiller bancaire qui me suit connait parfaitement son métier. Pas facile d’avancer des fois (^^)

    « Créer une équipe de travail n’est pas facile » Pas mal cette partie avec le groupe d’amis ;- )) je préfère faire mes affaires « presque » seul pour le moment.

    RépondreRépondre
  5. Bonjour,

    Un bon résumé des réalités auquelles est ou sera confronté un entrepreneur.

    On a tendance à oublier les points 1 et 4, surtout quand on fait preuve d’un optimisme débordant au début de l’aventure et que les premiers résultats qu’on s’était fixés ne sont pas au rendez-vous. Il faut prendre le temps de se former, de découvrir la réalité du terrain, de tenir sur la durée et de se fixer des objectifs réalistes.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.