S’installer dans les grandes villes !

Si vous souhaitez partager, il n'y a qu'à cliquer !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Il y a une crise du logement, que ce soit pour les particuliers mais aussi pour les entreprises.

local paris entreprise trouver louer acheter co-workingIl est de plus en plus difficile de trouver un lieu où s’installer quand on est entrepreneur.
Et il ne faut pas croire que c’est uniquement parce que cela est une affaire de spécialiste. Ainsi, il y a quelques mois Stéphane Plaza, agent immobilier qui intervient sur M6, révélait qu’il avait d’énormes difficultés à trouver le « bien » correspondant à ses besoins. Il faut dire que dans son cas, le simple fait de donner son nom faisait que les propriétaires augmentaient leur prix.
En outre, acheter coûte cher, l’immobilier étant devenu, de nos jours, un mode de spéculation. De plus, l’acquisition d’un lieu amène de nombreuses questions pour une entreprise. Ainsi, c’est un véritable montage financier qu’il faut penser lorsqu’on désire se rendre, en tant qu’entrepreneur, propriétaire d’un local. Beaucoup de sociétés créent une Société Civile Immobilière, d’autres achètent en direct. Il faut savoir de plus que tout dépend si c’est un achat de neuf qui est opéré ou d’anciens: le régime de la TVA immobilière pour les locaux neufs étant différent, comme des droits d’enregistrement pour les locaux anciens.
Une solution consiste à l’achat du local par le dirigeant; dans ce cas, il s’agit d’une opération patrimoniale permettant de capitaliser un actif et de se constituer un patrimoine immobilier, utile si difficultés financières ou au moment de la retraite.

Mais l’achat n’est heureusement pas la seule solution: une entreprise peut, comme tout particulier, louer.
Louer un local à Paris, par exemple, peut offrir une fiscalité intéressante. En effet, les loyers de locaux loués à un bailleur extérieur sont intégralement déductibles du bénéfice, si ces locaux sont affectés à la profession. Attention donc, si le local sert à la fois pour une activité professionnelle et pour la vie privée, seule a part du loyer correspondant à l’usage professionnel, bien entendu, est déductible.

Une autre solution existe également: la « co-location ».
Derrière ce terme, je mets tout ce qui est travail en co-working. Vous payez à la journée, à la semaine, au mois, à l’année pour un lieu qui ne vous appartient pas mais qui fournit tout ce dont une entreprise a besoin. Généralement, c’est l’idéal pour un entrepreneur débutant. C’est un moyen de grandir sans avoir à se soucier de la peinture, de l’électricité, du Wifi… L’entrepreneur n’est dans ce cas pas seul, et le fait de rencontres d’autres personnes vivant des instants similaires aux siens peut l’aider plus facilement que s’il travaillait chez lui, par exemple.

Si vous souhaitez partager, il n'y a qu'à cliquer !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

11 thoughts on “S’installer dans les grandes villes !

  1. Les espaces de Co-wordking sont en plein développement et pour en avoir fréquenté un je ne peux qu’encourager ce dispositif. Autre le fait de posséder un local pour travailler, fréquenter d’autres professionnels, parfois du même secteur est très enrichissant.

    RépondreRépondre
  2. Pour ma part j’ai opter pour la location avec option d’achat utile surtout lorsque l’on débarque dans une nouvelle ville, ou bien quand nous n’avons pas assez d’argent de coté ! la colocation pour moi est a exclure personnellement mauvaise expérience !

    RépondreRépondre
  3. Ce qui est sur c’est que quand on débute, c’est bien mieux de partir sur un local en « co-location » pour se focaliser sur son activité. Ensuite bien sur si tout va bien on peut légitimement se pencher sur une acquisition.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.